Interviews 14 janv. 2021 | 15:19par Colin McGourty

Wojtaszek: “J'aimerais intégrer le top 10”

Le triple champion de Pologne Radek Wojtaszek a fêté ses 34 ans cette semaine et sera à l'affiche du prochain Tatal Steel Masters à Wijk an Zee dès samedi. Dans une interview parue en fin d'année dernière, le secondant d'Anand à cinq reprises pour un match de championnat du monde est revenu sur ses ambitions échiquéennes, sa rivalité avec Jan-Krzysztof Duda et sur sa rencontre avec l'acteur Marcin Dorociński, qui incarnait le champion du monde Vasily Borgov dans la série "Le jeu de la dame".


Radek Wojtaszek lors de sa victoire à Dortmund (2017) où il prit le meilleur sur  Vladimir Kramnik et Maxime Vachier-Lagrave | photo: Georgios Souleidis, Dortmund Sparkassen Chess Meeting

La première question posée dans l'interview de Marcin Stus pour onet.pl portait sur l'affaire de la jeune polonaise de 17 ans, Patrycja Waszczuk, qui a été bannie deux ans par la fédération polonaise à cause de triche. Radek a commenté la partie spectaculaire que sa compatriote avait jouée contre Jolanta Zawadzka au cours de la ronde 1 du championnat de Pologne féminin en 2020.




Patrycja affiche moins de trois minutes au cadran dans cette position. Elle exécuta le seul coup qui permet aux noirs d'obtenir un avantage 26...Rf8!! Wojtaszek a expliqué en quoi ce coup était si surprenant :      


Radek Wojtaszek: C'est comme si un junior apparaissait en Pologne en se montrant capable de courir 100 mètres en 9,5 secondes. Même des gens meilleurs que moi ne seraient pas capables de trouver ce coup dans la même situation sur l'échiquier. Cela va à l'encontre de toute logique. Ils ont ensuite demandé à Patrycja Waszczuk, la personne en question, d'où lui était venue l'idée de ce coup et sa réponse n'était absolument pas convaincante. 

J'ai passé en revue les parties précédentes de Patrycja et je n'aurais pas imaginé un tel coup de la part d'une personne de son niveau. Mais vous savez, les échecs sont, après tout, un jeu "fini", il y a quelques millions de coups possibles, donc vous ne pouvez pas prouver qu'elle n'était pas capable, pour une raison quelconque, de déplacer le roi comme ça. Il est donc possible qu'elle ait elle-même pensé à ce coup-là, bien qu'à mon avis, c'est de l'ordre d'une probabilité de 0,0001%.


Marcin Stus: Qu'est-ce qui vous a paru étonnant?

Patrycja Waszczuk a fait appel de la décision de la fédération polonaise d'échecs | photo: Wojciech Zawadzki, official website 

C'est inhumain si on se base sur le fait qu'il reste encore beaucoup de pièces sur l'échiquier (et avec aussi peu de temps à la pendule). Un humain protégerait son roi de toutes les attaques. C'est seulement en finale qu'on essaie de mettre son roi au centre et dans le cas présent on a du mal à imaginer une finale se dessiner si rapidement.

Cela semble logique, mais la joueuse et sa famille nient en bloc. 


Aux échecs, il est très difficile de prendre un joueur en flagrant délit, ce qui vous permettrait d'avoir une preuve à 100% fiable.  Bien sûr, l'affaire finira probablement au tribunal, car la joueuse prétend être innocente et elle a le droit de se défendre. Mais si quelqu'un me posait des questions sur ce coup, je dirais que je ne le ferais pas parce que cela ne me viendrait pas à l'esprit. Ses collègues joueuses avaient des soupçons auparavant, car elle allait très souvent aux toilettes pendant ses parties et, en général, à son retour, elle jouait le coup le plus fort... Lorsqu'elle ne se levait pas, ses coups n'étaient pas forcément les meilleurs. elle faisait des coups plus faibles.


Les joueurs d'échecs sont donc rusés. C'est vrai ? Faux ? Y a-t-il autant de mauvaises habitudes ? La série Le jeu de la dame a mis en évidence les tentatives de destabilisation entre les joueurs. L'un avait le sourire permanent, l'autre se recoiffait de façon compulsive... Avez-vous déjà eu affaire à de telles excentricités ? 

Plus vous êtes dans l'élite, moins vous retrouverez ce type de comportement. C'est puéril et ingrat. Et plus vous êtes un bon joueur d'échecs, plus vous résistez à de telles ruses - il est simple de penser à autre chose. Mais oui, j'ai rencontré différents joueurs... L'un se touchait la gorge tout le temps, un autre voulait me déstabiliser en venant avec des vêtements qui n'étaient certainement pas propres. Cela ne m'a pas jamais gêné. La psychologie est incroyablement importante aux échecs, mais sous une forme différente. Nous sommes assis en face de notre adversaire pendant, disons, cinq heures et nous essayons de dénicher ses faiblesses. J'observe la respiration de mon adversaire. Quand je fais un coup, je fais attention s'il change sa posture ou s'il s'exprime différemment. Cela me permet de savoir s'il s'attendait au coup ou s'il pense que j'ai effectué un bon coup. Au plus haut niveau, les différences purement échiquéennes ne sont pas si grandes, donc la préparation mentale entre en jeu et - s'il vous plaît, ne riez pas ! - et aussi la préparation physique. Nous travaillons également avec des psychologues et des entraîneurs de fitness. 

Passer 5 heures à réfléchir devant l'échiquier est surtout un gros effort. 

C'est un effort que l'on reproduit parfois chaque jour pendant 2 semaines... La plus longue partie de ma carrière a duré 7 heures. Le mot "fatigue" ne suffisait pas à écrire mon état après la bataille. 

Combien gagne un joueur d'échecs ?

Le vainqueur du championnat du monde empoche 1,5 million d'euros. Le vainqueur du championnat de Pologne a gagné cette année 15000 zloty (environ 3300 euros). Mon plus gros gain a été de 50000 livres lors de l'Open de l'Isle of Man. Alors, bien sûr, c'est rare que je gagne ce genre de tournois de façon consécutive... mais l'élite des échecs gagne bien sa vie. En revanche, on ne peut toujours pas comparer nos gains à ceux d'autres personnes qui font des sports mainstream. 

Est-ce que la vie d'un joueur d'échecs ressemble à celle qui est dressée dans Le jeu de la dame ? Entre voyage à l'étranger et nuitées à l'hôtel... 

Effectivement c'était le cas des joueurs d'échecs dans les années 60 ou 70. A l'époque on pouvait fumer, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Même chose en ce qui concerne l'alcool. On ne veut pas diminuer nos chances de briller en tant que sportif... Concernant nos voyages, c'est vrai, on pourrait comparer notre vie à celle des joueurs de tennis. En 2018 j'ai passé seulement 100 jours à ma maison. Quand je secondais Vishy nous restions toujours dans des hôtels de luxe pour se préparer. 

Vous avez été dans le team d'un champion du monde. Est-ce que ça ressemble à la vie de Borgov, le rôle joué par Marcin Dorociński?

Marcin Dorociński incarne Vasily Borgov, le dernier rival de Beth Harmon, jouée par Anya Taylor-Joy dans le Jeu de la dame | screenshot: Netflix

Oui, ça se rapproche malgré les différences. A l'époque, les parties étaient souvent ajournées : après cinq heures de partie, elle était suspendue et on la continuait le jour suivant. Les équipes effectuaient alors un colossal travail pendant la nuit pour analyser la position. On ne peut plus le faire aujourd'hui à cause des ordinateurs qui sont trop puissants. Mon rôle quand j'étais secondant était de le préparer au mieux pour le match du championnat du monde. On essayait de trouver des stratégies pour surprendre son adversaire. 

Vous avez pu rencontrer Dorociński en plein tournage de la série Le jeu de la dame.

J'ai eu l'opportunité de le rencontrer pendant le tournage. Jusqu'alors, toutes les productions d'échecs étaient très mal faites en terme de représentation du jeu. Les coups qui étaient montrés étaient faux, et peut-être même grossiers. C'est comme si vous filmiez un film sur le basket-ball et qu'un trois points se trouvait à un mètre du panier. Les règles de base n'étaient pas été respectées. La série semblait bonne, donc je voulais qu'elle soit irréprochable du point de vue des échecs. Dorociński m'a assuré qu'elle était très bien préparée de ce point de vue et en effet, pour moi, en tant que joueur d'échecs, la série est excellente. Les acteurs ont appris des variantes particulières, parfois assez longues, de coups. Dorociński m'a dit que l'homme qui se chargeait des échecs dans la série était Bruce Pandolfini, l'ancien entraîneur de l'actuel numéro 2 mondial. 

Par exemple, dans les scènes où Beth rencontre Borgov, ils reproduisent six coups chacun et tout a un sens. Marcin était prêt pour ce rôle à cet égard avant que je le rencontre. Après tout, il avait déjà une connaissance du jeu d'échecs puisqu'il avait suivi les matches de Karpov contre Kasparov. Il a très bien joué son rôle. Il jouait un maître soviétique très froid des années 60. Et je peux vous assurer que c'est exactement comme ça qu'ils se comportaient à l'époque. 

J'ai plutôt regardé les acteurs que l'échiquier. 

J'ai exactement fait l'inverse. Je vous assure que les coups joués auraient très bien être ceux de l'élite mondiale. Le jeu d'échecs avait un vrai sens : les coups joués par la protagoniste ont également évolué à mesure qu'elle grandissait dans la série. C'était aussi le cas des livres qu'elle lisait en vue de progresser. 

Puisqu'on parle de maîtres, vous avez déjà battu l'actuel n°1 mondial Magnus Carlsen. Est-il le meilleur adversaire ? Qu'aviez-vous préparé pour cette partie ?

Wojtaszek a battu Carlsen et Caruana à Wijk an Zee en 2015 ! 

Je l'ai battu, c'est vrai, mais une seule fois ! Alors que j'ai perdu quatre fois... Il est probablement le meilleur joueur d'échecs de l'histoire au même titre que Bobby Fischer et Garry Kasparov. C'est sans doute mon adversaire le plus coriace. Ma préparation a été plus facile, puisque j'avais déjà aidé Anand lors de matchs contre Carlsen. Il est vrai que les deux se sont soldés par une défaite, mais cela m'a permis de progresser. Le Norvégien voulait me surprendre avec une ouverture agressive, mais j'étais encore mieux préparé et j'ai rapidement pris l'avantage. J'avais l'initiative et j'étais donc très détendu. Si Magnus avait joué de manière moins risquée, je ne l'aurais peut-être jamais battu. À un certain moment, j'avais perdu tout mon avantage, mais Carlsen a commis une très grosse erreur... ce qui lui arrive presque jamais. C'est peut-être parce que j'avais réussi à lui poser des problèmes en début de partie... 

Les échecs en Pologne ont repris du poil de la tête depuis l'apparition du jeune Jan-Krzysztof Duda, n°19 mondial, tandis que vous occupez le 36e rang. Il a aussi battu Carlsen. 

C'est un excellent joueur et une chouette personne. Il a tout pour aller très loin dans les échecs. Immense potentiel d'après ce que j'ai pu entrevoir... J'ai pu le battre mais j'ai aussi perdu contre lui. Après tout, je ne suis plus n°1 de mon pays... mais je suis content que nous ayons un joueur de classe mondiale. On a davantage de possibilités dans les compétitions internationales par équipe. En 2018, lors des Olympiades, nous avions terminé à l'excellente 4e place, une superbe performance d'ensemble. Duda est très fort et encore jeune (22 ans). 

La nulle Duda-Caruana a permis à la Pologne de battre le team USA aux Olympiades 2018.  | photo: Russian Chess Federation

Vous êtes le mari d'Alina Kashlinskaya, une joueuse titrée. Où s'est déroulé votre rencontre ? Devant un échiquier ? 

Oui. On se connaissait de longue date puisque le monde des échecs n'est pas très grand. On s'est rencontré alors qu'on disputait tournoi en Hongrie - ma femme dans le tournoi féminin tandis que j'étais dans l'open masculin. En fait, nous avons chacun gagné notre tournoi respectif et ils nous ont pris en photo à la fin du tournoi. Mais à cette époque elle ne pensait pas encore à moi puisqu'elle a publié cette photo sur internet en me découpant au montage. Elle devait se trouver particulièrement bien dessus ! On a commencé à se fréquenter deux ans après et nous nous sommes mariés il y a cinq ans. 


Radek et Alina vainqueurs du György Marx Memorial en 2011 | photo: Alina Kashlinskaya's Facebook page

J'imagine que vous n'avez pas encore dit votre dernier mot.

Oui, les joueurs d'échecs atteignent leur pic à l'âge de 30 ans lorsqu'ils sont suffisamment expérimentés sans être vieux... Ou alors vers 40 ans, si votre tête ne suivait pas encore dans vos jeunes années... Je crois que je peux encore progresser. J'ai déjà occupé le 16e rang mondial et j'aimerais vraiment rentrer dans le top 10. 

Waszczuk, joueuse dont nous avions parlé au début de l'interview, a sans aucun doute les mêmes ambitions.

Oui, elle a 17 ans et devenait championne d'Europe dans sa catégorie d'âge l'an dernier, c'était donc une joueuse de grand talent. La question est de savoir combien de temps cette procédure désagréable pourrait durer. J'ai jeté un coup d'œil à ses parties du Championnat d'Europe et elles sont aussi extrêmement douteuses. Il faut aussi se rappeler que ces coups brillants ont été joués sans trop de temps de réflexion. Si elle les faisait après 30 minutes de réflexion, je voudrais bien le croire, mais elle les joue en moins de 2 minutes... et ce sont des coups que les meilleurs joueurs du monde ne trouveraient pas non plus en si peu de temps. Ma femme, qui est 14ème au classement féminin mondial, et moi voulions croire en son innocence. Mais on était sûrement un peu trop naïfs... 


Wojtaszek jouera dès samedi le Tata Steel Masters.




Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 1

Invité
Guest 12093070411
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options