Reportages 8 janv. 2021 | 04:57par Colin McGourty

Radjabov bat Aronian et remporte le Airthings Masters, MVL troisième

Teimour Radjabov a laissé échapper des larmes de joie en battant Levon Aronian pour remporter le premier prix de 60 000 dollars du Airthings Masters et se qualifier pour la finale du Meltwater Champions Chess Tour à San Francisco. Levon avait besoin de gagner et a eu sa chance dans une première partie qui a fait penser à une partie célèbre d'un film de James Bond, mais il a gâché la victoire et s'est montré trop entreprenant dans la partie suivante avant que Teimour n'obtienne la nulle dont il avait besoin dans la dernière. Maxime Vachier-Lagrave a pris la troisième place après une autre journée totalement folle contre Daniil Dubov.


Retrouvez les parties du Airthings Masters en utilisant le sélecteur ci-dessous.

Les commentaires de la deuxième journée des demi-finales avec Laurent Fressinet & Jules Corpo Moussard.

Le Airthings Masters s'est terminé par une autre journée incroyablement tendue.


Radjabov 2-1 Aronian

La victoire de Teimour Radjabov lors de la dernière partie de la première journée de la finale a obligé Levon Aronian à remporter le set de quatre parties rapides lors de la deuxième journée pour forcer les départages, et il a failli prendre un départ de rêve. Dans une Giuoco Piano qui était loin d'être calme, il a d'abord endommagé la structure de pions autour du roi de son adversaire, puis il a repéré l'opportunité de jouer le magnifique 21.e5 !!?

Il y avait bien une réfutation à ce coup, sur laquelle nous reviendrons, mais dans la partie Teimour a poursuivi le brillant concept de Levon avec 21...dxe3 22.Dg6+ Rh8 23.Dxh6+ Ch7 24.Fd3!!


Levon a autorisé 24…exf2+ 25.Rf1 fxe1=D+ 26.Txe1, et commenta ensuite :

Je crois que j'ai été très enthousiaste dans la première partie quand j'ai dû sacrifier la tour sur échec - cela m'a rappelé la partie que Spassky a gagnée contre Bronstein dans un Gambit Roi. C'est un peu la même chose, vous donnez aussi votre tour avec échec, et il n'y a pas de défense.

Voici la célèbre partie qui a opposé Boris Spassky à David Bronstein au championnat de l'URSS 1960. Après 14...e2 :


15.Cd6!!? Cf8? 16.Cxf7!! ont été joués. Ici, Bronstein s'est décidé à encaisser la tour en f1 mais il était déjà condamné. La partie a été rendu célèbre par son apparition, légèrement modifiée, dans le film  James Bond de 1963 Bons Baisers de Russie.

Revenons à notre partie Aronian-Radjabov, la position était la suivante après que les blancs aient récupéré la seconde dame noire :



Levon expliqua la réfutation :

À un moment donné dans cette partie, bien sûr, il aurait pu jouer d3, qui est absolument brillant - il doit obtenir la même position sans le pion en f4.

Dans ce cas 27...f5 ! gagnerait, avec la différence qu'après 28.exf6 Df7 les Blancs ne peuvent pas gagner avec 29.Cg5 puisque, sans pion f, 29...Dxf6+ fait échec !

Dans la partie, Teimour n'avait rien de mieux que d'essayer de défendre tout comme Bronstein avec le sacrifice 26...Ff5 27.Fxf5, mais après 27...f6 28.exf6 Df7 les blancs sont toujours probablement gagnants.


Malheureusement pour Levon, il ne lui restait plus que 17 secondes et est même descendu à 2 secondes sur son cadran avant de gâcher sa superbe partie avec 29.Te6?, après 29…Txe6 30.Cg5 Txf6 31.Cxf7+ Txf7 32.Fxh7 Txh7 les noirs ont deux tours et un fou contre la dame blanche.

Levon a raté l'incroyable gain suggéré par l'ordinateur : 29.Txe8+ Txe8 30.b3!!

Peter Leko avait vu ce coup - le but est d'empêcher Dc4+ - mais il ne suffit pas de repérer l'idée, il faut aussi y croire, et il y a aussi la question des suites. Si les blancs répondent avec 30...Tg8, la ligne gagnante suggérée par l'ordinateur est de jouer calmement 31.h4 !!


Il faut cependant noter qu'il y a aussi 29.Td1 ! qui sort du vis à vis avec la tour noire et se prépare à répondre à Dc4+ avec Fd3, ce qui semble être la façon saine de gagner. Une fois la position stabilisée, Levon aurait alors pu amener son cavalier pour le coup de grâce.

Au lieu de cela, dans la partie, il semble que Radjabov était gagnant, mais avec moins d'une minute, il n'a pas trouvé le moyen de se sortir des échecs et a décidé qu'il était dans son intérêt de faire match nul.

Il déclara après qu'il était déjà satisfait d'avoir survécu :

La première partie d'aujourd'hui était vraiment très mauvaise, et je ne sais pas si j'aurais été capable de revenir si j'avais perdu cette partie, mais j'étais très heureux de m'en sortir.

La partie fut extraordinaire, le compatriote de Teimour, le GM Rauf Mamedov commenta :

Le reste du match ne pouvait pas être à la hauteur de ce pur plaisir échiquéen, mais vous pouviez couper la tension avec un couteau.


Dans la deuxième partie, Levon Aronian a créé la surprise en jouant une des ouvertures favorites de son enfance, la défense Grünfeld, mais il s'est trompé au 21ème coup.


Ici, il a senti que 21...Ta7 se heurterait à 22.Fb8 et que la partie irait vers une nulle par répétition, donc à la place il a opté pour 21...c5?!, mais après 22.dxc5 Tac8 23.Ff2 les blancs ont simplement un pion de plus.

Levon se lamenta plus tard :

Je savais que je devais prendre des risques, mais je prenais peut-être des décisions étranges. Je dois dire que dans la deuxième partie c5 n'était pas nécessaire. Je voulais simplement éviter les répétitions de coups...

A partir de là, la situation s'est considérablement dégradée pour Levon, puisque Teimour en a profité pour remporter une victoire en 62 coups, ce qui obligeait Levon à gagner les deux parties suivantes pour accéder aux départages.

Levon got the kind of position he needed in the third game, keeping most pieces on the board as the tension grew, and he came up with a nice queen manoeuvre.

Levon a obtenu exactement le type de solution dont il avait besoin dans la troisième partie, il a pu garder un maximum de pièces sur l'échiquier, et il a joué une manoeuvre de dame intéressante.


28.Dc6 Tb8 29.Dd7 Ted8 30.Dg4 fut une tournure des évènements inattendue, et bien que 30...De6 ait forcé un échange de dames, Levon a pu garder un avantage en jouant 31.Fxf4. Nous avons eu une finale de tours où Teimour a admis qu'il était inquiet :

Je ne sais pas ce qui s'est passé dans la dernière partie, mais c'était certainement une question de nerfs. J'avais vraiment peur de perdre cette finale de tours, mais ensuite j'ai trouvé cette belle façon de piéger son roi en f4, ce qui m'a fait plaisir, parce que sinon il faut calculer tout le temps.

50...Tg5!, avec le roi noir en d4, encadrant le roi blanc, sans parler de la menace de mat en 1.


Levon a joué jusqu'à roi contre roi, mais l'issue ne faisait déjà plus de doute, la partie fut terminée alors que Teimour fut submergé par ses émotions.

Teimour avait dit plus tôt dans l'événement qu'il n'était pas du genre à faire la fête, mais il l'a expliqué ici :

Essayer de rester concentré jusqu'à la fin demande aussi beaucoup d'émotions, de garder ce calme que j'essaie de produire, de ne pas montrer si je suis heureux ou mécontent de ma position, mais oui, je ne sais pas, ça m'a demandé tellement d'énergie que je suis complètement épuisé... Parfois, je peux aussi devenir émotif !

Cette victoire a permis à Teimour de gagner 60 000 dollars, 80 points pour le Tour en plus des 8 qu'il avait gagnés pour la 5e place de la phase de qualification et une qualification directe pour la Grande Finale du Tour, qui doit maintenant avoir lieu (si le virus le permet) à San Francisco en septembre prochain dans les bureaux du nouveau sponsor du Tour, Meltwater.

Teimour était aux anges, confessant qu'avant le début de la finale, il espérait seulement emmener Aronian à un blitz, étant donné la qualité du jeu de Levon. En fait, c'est Teimour qui a été impérial à la fois en demi-finale (contre Dubov) et en finale, et il a mis son succès sur le compte de son retour après avoir perdu la première partie du blitz de son quart de finale contre Ian Nepomniachtchi :

J'espérais juste que je ne jouerais pas contre Magnus à un moment donné, c'était mon véritable espoir, et quand Dubov a gagné, je me suis dit que c'était peut-être l'occasion. Puis quand Nepomniachtchi a joué une partie contre moi et qu'il a gagné lors du blitz, je me suis dit, d'accord, Carlsen n'est pas là, mais je perds encore, comment c'est, et j'ai décidé de jouer ce 1...b6. Il m'a fallu un certain temps pour me décider pour ce b6, et je pense que c'était un moment crucial pour ma confiance tout au long de l'événement. Plus tard, j'ai senti qu'on me donnait une deuxième chance ou quelque chose comme ça. Avant la deuxième partie du blitz contre Nepomniachtchi, je pensais que j'étais éliminé... Je ne sais pas si vous croyez aux signes ou à l'énergie ou autre, mais c'était en quelque sorte un signe que je dois me battre jusqu'au bout !

La confiance semble faire toute la différence pour Teimour, dont la victoire à la Coupe du monde de 2019 a été un retour au sommet pour un joueur qui s'était retiré de l'élite après avoir subi 7 défaites lors du Tournoi des candidats 2013, un événement qu'il avait commencé en tant que numéro4 mondial, Teimour en a parlé :

Il y a eu un problème, j'ai joué ce Tournoi des candidats 2013 et j'ai commencé à perdre toutes les parties contre les meilleurs joueurs, alors je me suis demandé si je devais arrêter, genre brutalement ? J'ai arrêté de jouer, c'était la seule façon de procéder, parce que je jouais les supertournois, je manquais de confiance après les candidats, alors j'ai juste essayé de prendre une sorte de pause et de travailler mes échecs. J'ai complètement changé de répertoire, j'ai commencé à jouer le Berlin et ainsi de suite. Avant, je ne jouais que l'est-indienne, la sicilienne, ce genre de choses, et de temps en temps le Gambit Roi, alors [son entraîneur Vladimir] Chuchelov a dit que ce n'était pas la bonne méthode, qu'il fallait être un joueur d'échecs professionnel à la mode, et j'ai juste changé de style et essayé de jouer dans certains événements officiels.

Ce n'est que récemment que Teimour a retrouvé son mojo, et il a également expliqué que tout en faisant des choses sur YouTube avec Anish Giri et d'autres récemment, il a aussi travaillé dur sur ses échecs. Anish était bien sûr au rendez-vous pour le féliciter !

Il a été demandé à Teimour de quelle façon il allait fêter cela, "jusqu'au matin, je suppose !" il tweetera après :

Aronian, quant à lui, résume que "c'est un sentiment mitigé, car je suis contrarié par la façon dont j'ai joué en finale, mais d'une manière générale, j'ai bien joué dans le tournoi". Interrogé sur les moments forts, il a parlé de l'incroyable combinaison que nous avons déjà examinée ci-dessus, avant d'ajouter : "bien sûr, battre Vachier-Lagrave et Nakamura a été très agréable, très plaisant, parce que je perds assez souvent contre eux !


 Ponchik était là pour consoler Levon pendant cette finale (et vice versa) !

MVL 2.5-1.5 Dubov

Maxime Vachier-Lagrave a eu besoin d'un miracle pour sortir des éliminatoires alors qu'il n'avait qu'un score de -2 avant la dernière journée. Une fois de plus, il semblait mort et enterré samedi lors de la première journée du match pour la troisième place après avoir été mené 2:0 par Daniil Dubov. Il a toutefois réussi à revenir à 2:2, puis a remporté un mini-match mouvementé dimanche pour décrocher la 3e place. Teimour a commenté :

Il y a aussi un autre match super-excitant, Dubov contre Maxime Vachier-Lagrave. Ils jouent pour la troisième place, mais pouvez-vous dire qu'ils jouent pour la troisième place ? C'est un peu comme s'ils jouaient pour la couronne mondiale ! Et c'est tellement excitant que je n'ai pas pu me concentrer hier sur mes parties. Je ne faisais que suivre leurs parties, elles étaient tellement passionnantes.

De l'intérieur, le ressenti était différent, Maxime a résumé :

Je pense qu'il y a eu beaucoup de gaffes inutiles de mon côté, ce qui a au moins rendu les parties divertissantes, je ne suis pas sûr qu'elles soient intéressantes, mais définitivement divertissantes, et j'ai pris un mauvais départ et j'ai réussi à me reprendre en main à la fin de la journée, mais je n'avais vraiment pas l'impression que c'était une bonne journée d'échecs.


Le début a vu Dubov varier par rapport à une ligne sicilienne que Harikrishna avait joué contre Maxime dans les qualifications et obtenir une position gagnante en 12 coups !



13.Qb3 ! était le coup le plus fort, menaçant Nxd6+, avec des coups comme d3, Bf4, Ra1, Ra8 et Nc7+ susceptibles de submerger les défenses des Noirs avant qu'ils ne puissent se développer. Au lieu de cela, le coup 13.c4 ?! de Dubov a donné du temps à Maxime, et d'autres imprécisions ont finalement permis au n°1 français de prendre le dessus et de gagner de manière convaincante.

Maxime était en difficulté dans la deuxième partie mais a réussi à faire match nul, avant que Dubov n'égalise les scores avec une belle victoire dans la troisième partie. Ce qui s'est avéré être la dernière partie a été essentiellement décidée au 27e coup :


C'était un autre exemple de la logique du débutant selon laquelle "une pièce est attaquée, déplacez la pièce", puisque 27...Ta8! semble être à peu près égal. Daniil est un joueur beaucoup plus ambitieux et sophistiqué que cela, mais son coup de 27...Cxf5 ?! se heurte à 28.Txe5! dxe5 29.Cxb8 Txb8 30.Tc6! et il s'avère qu'après avoir pris en a6, le pion a des blancs décidera de la partie - ou du moins fournira une diversion jusqu'à ce que Maxime puisse lancer une attaque contre l'aile Roi !

Pour Daniil, c'est une fin de tournoi en dents de scie après qu'il eut remporté le match qu'il voulait contre Magnus Carlsen, tandis que Maxime avait remporté un grand succès compte tenu de la façon dont il avait commencé l'événement.


Il est temps de faire le bilan sur le classement de la tournée, qui est important à trois égards.

  1. Les huit meilleurs joueurs sont automatiquement invités au prochain événement, en l'occurrence l'événement Regular à 16 joueurs qui commence le 6 février.
  2. Les participants à la Grande Finale qui ne se sont pas qualifiés en remportant un Major seront classés en fonction du classement du Tour.
  3. Les joueurs de la finale seront avantagés en fonction de leurs résultats au cours du Tour.
  4. En bref, c'est important, et ce sont les 9 joueurs qui ont accumulé le plus de points sur le Tour jusqu'à présent ( il faut au moins terminer dans les 8 premiers lors des qualifications) :


Comme vous pouvez le constater, la victoire du premier Major du Tour a permis à Teimour d'être richement récompensé, tandis que les joueurs vedettes du dernier Tour, Magnus Carlsen et Hikaru Nakamura, ont du pain sur la planche après avoir été éliminés en quart de finale du Airthings Masters. Le prochain événement du Tour aura lieu en février.


Mais avant cela, nous comptons sur le Tata Steel Masters à Wijk aan Zee, avec Magnus Carlsen, Fabiano Caruana, MVL et compagnie en action - si la situation de pandémie ne s'aggrave pas trop dans les deux prochaines semaines. Nous couvrirons tout cela en direct ici sur chess24.

Pour l'instant, nous espérons que vous avez trouvé en ce programme une bonne façon de passer Noël et le Nouvel An !

Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 12087017650
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options