Reportages 1 avr. 2019 | 13:32par Colin McGourty

Nakamura et Yu Champions des États-Unis 2019 !

Hikaru Nakamura a remporté son 5ème titre de champion des États-Unis après  avoir vaincu Jeffery Xiong lors de la dernière ronde, tandis que les co-leaders ont tous deux concédé un demi-point. Fabiano Caruana n'a rien obtenu face à Sam Shankland, pendant que Leinier Dominguez a manqué un gain complexe avant de devoir se contenter de la nulle après une incroyable défense de la part de Timur Gareyev. Du côté des femmes, si le championnat n'a pas été aussi disputé aux premières tables, il a vu le couronnement de Jennifer Yu, 17 ans, qui l'a emporté sur Anna Zatonskih afin de remporter le titre une ronde avant la fin sur le score impérial de 10/11.

Un 5ème titre pour Hikaru Nakamura et le premier pour l'étoile montante Jennifer Yu | photo: Lennart Ootes, site officiel

Vous pouvez revoir toutes les parties de cette édition 2019 du Championnat des États-Unis en cliquant ci-dessous :

Et voici le dernier jour du championnat, commenté en direct par GM Yasser Seirawan, GM Maurice Ashley et GMf Jennifer Shahade :

Caruana fait du Fabiano

Le dernier jour de ce championnat 2019 n'aurait pas pu être plus tendu. Lors de l'avant-dernière ronde, les co-leaders Hikaru Nakamura et Leinier Dominguez ont annulé en 29 coups, permettant à Fabiano Caruana de les rattraper à  7/11 en venant à bout de Aleksandr Lenderman.

Fabiano Caruana a marqué 4.5/5 pour rattraper les co-leaders avant la dernière ronde | photo: Lennart Ootes, site officiel

Lenderman a été téméraire et a pris la décision de jouer la défense Petroff contre son adversaire, qui l'a ajoutée avec succès depuis deux ans maintenant, un choix qui n'était en tout cas pour déplaire à Fabiano. Caruana infligea des pions doublés isolés à son adversaire, et poussa méthodiquement ses pions à l'aile-dame jusqu'à ce que la position noire tombe en ruines. Voici un aperçu:


Ici Lenderman a opté pour 39…Txd4, mais la position avait déjà clairement atteint le point de non-retour. L'abandon aura lieu au 47ème coup.

La partie du titre

À l'abord de la dernière ronde, nous avions trois joueurs en tête, sans aucune confrontation directe. Il semblait que Dominguez avait les meilleures chances, puisqu'il avait les Blancs face à Timur Gareyev, en difficulté durant le tournoi, alors que Fabiano Caruana n'avait pas tiré la meilleure pioche : les Noirs contre le champion 2018 Sam Shankland. Hikaru Nakamura avait lui aussi les Noirs face à Jeffery Xiong, qui arrivait à l'échiquier avec 50% des points.

"Je gagne ma vie en réduisant à néant les rêves des gens", avait un jour raconté Sam Shankland à une émission de télé-réalité, et, d'une certaine façon, c'est ce qu'il a fait à Caruana ce dimanche à St. Louis | photo: Justin Kellar, site oficiel

Les choses ont commencé telles que nous aurions pu les prévoir. Fabiano avait préparé une variante secondaire qui forçait son adversaire à réfléchir dès le 6ème coup. Au départ Sam releva le challenge et occupa le centre, mais il a ensuite choqué Caruana avec ses choix :


Pour Fabiano 11.0-0 Fg4 12.Df4 Fxf3 13.Dxf3 Cxd4 14.Dxd5 Dxd5 15.Cxd5 était la plus inoffensive des lignes pour laquelle pouvait opter Sam. Quand les deux joueurs ont commencé à prendre leur temps, nous anticipions déjà une nulle. 

Fabiano ne pouvait qu'envier la position d'Hikaru:

Il a réussi à obtenir le genre de position qui aurait été parfait pour lui, ou pour moi !

Nakamura a choisi la défense hollandaise, 1.d4 f5!?, ce qui a enthousiasmé un certain joueur néerlandais :

Objectivement les Blancs étaient bien, mais Hikaru a remarqué que Jeffery n'avait pas l'habitude de jouer ce genre de structures, et les Noirs ont petit à petit pris le contrôle. 

Le jeune Xiong gagne encore de l'expérience avec ce nouveau championnat des États-Unis | photo: Lennart Ootes, site officiel

Selon l'ordinateur, le point de non-retour a été atteint après 31…Rf6 :


Le fait que 32.Te6+!! soit le seul coup qui permette de rester dans la partie montre à quel point les choses avaient mal tourné pour Jeffery, car après 32…Fxe6 33.dxe6 Ce5 34.Cd5+! le pion e est protégé à cause des fourchettes. D'autres exemples de pièges qui auraient pu continuer : 34…Rg7 35.e7! Tc8 36.Cc7!). Cependant, la partie continua 32.Tb7? axb3! 33.axb3 Tfa8 et l'invasion des tours noires dans la position blanche annonçait la fin, même si Jeffery a continué de lutter héroïquement jusqu'à ce que son roi termine finalement sa course de l'autre côté de l'échiquier :

59.Rg4 g2! et le pion g allait décider du résultat. Nakamura était fier d'avoir remporté une troisième partie consécutive avec les Noirs dans une situation où la victoire était obligatoire, quelque chose qui lui a rappelé son enfance, et particulièrement son comeback lors de ce même championnat des États-Unis 13 ans plus tôt. Il est parvenu à se défaire de la pression qu'il ressent depuis son arrivée au top et a réussi à jouer “correctement” :

Réussir à oublier tout ça et jouer sans la moindre crainte, ça donne cette nostalgie du bon vieux temps.

Ce pourquoi Hikaru a considéré cette victoire comme obligatoire est que Leinier Dominguez avait les Blancs face à Timur Gareyev, qui arrivait à la ronde en étant-dernier. Timur est resté fidèle à son style, en jouant la Sicilienne, ce faisant obtenant une position plus dynamique et dangereuse que bien solide. 

Dominguez-Gareev était une fois encore le choc des styles, aussi bien échiquéen que vestimentaire ! | photo: Austin Fuller, site officiel

Le sort du championnat des États-Unis aurait pu être bien différent si Leinier Dominguez avait joué différemment au 26ème coup :


26.f5! est en réalité gagnant, bien qu'il est compréhensible que Leinier ait été incertain des complications après 26…Cg5. Au lieu de cela, il a choisi une autre suite pleine de promesses, 26.fxe5, mais Gareyev, pourtant en manque de temps, a réussi à calculer une variante salvatrice en sacrifiant une pièce pour juste un pion ! Dominguez avait vu la position jusqu'ici…


…mais admettra plus tard qu'il pensait être gagnant suite au repositionnement de la dame c4 en b3 et l'élimination du pion b2. Cependant,la menace des Noirs Dxc3 suivi de b1=D, annulant instantanément a été manquée par Dominguez. 

Le champion 2018 et celui qui allait devenir son successeur ont regardé la dernière partie ensemble | photo: Lennart Ootes, site officiel

Après cette désillusion, Leinier a dû essayer jusqu'à la dernière des subtilités, car jusqu'à la fin les Noirs pouvaient encore se tromper :


Il semblerait que n'importe quel coup annule, mais en réalité seul 74…Rg5! le permet, car après 74…Rg4?? 75.Cg7! le roi noir est coupé et les blancs l'emportent facilement. Timur n'a pas commis la moindre erreur, en jouant 74…Rg5! 75.Cg7 Rf6! (le seul coup une fois encore) et les joueurs répétèrent la position.

Leiniez Dominguez n'a pourtant pas démérité, terminant à +4 et restant invaincu sur l'ensemble du championnat, partageant la 2nde place et $30,000 de prix pour sa première participation au championnat des États-Unis après une pause de 2 ans au niveau des tournois à cadence lente.

Leinier réintègrera bientôt le Top 20 mondial sur la liste des joueurs en cadence lente, et peut maintenant voyager en tant que citoyen américain. Il a aussi prévu de participer au championnat national par équipes en Russie à Sochi, en Mai prochain.

Le héros du jour cependant, était bien sûr Hikaru Nakamura, qui pouvait enfin célébrer son triomphe.

C'était un 5ème titre pour Nakamura, qui avait remporté l'événement pour la dernière fois en 2015 - l'année où Wesley So a fait son entrée et aussi l'année où Fabiano a changé de fédération. Il était fier de remporter enfin un tournoi à cadence classique, avec au passage un gain de 14.7, le ramenant aux portes du Top 10 après des derniers résultats plus décevants.

Sans nul doute le message de félicitations le plus chaleureux aura été celui envoyé par le champion 2018 Samuel Shankland, qui s'était plus tôt décrit comme “détruit” de ne pas avoir réussi à défendre son titre comme il l'aurait souhaité.

Sam a développé sur Facebook :

La grille finale est telle que suit, avec Wesley So qui arrive quand même à la 4ème place, malgré une lourde défaite avec les pièces blanches face au jeune de 15 ans Awonder Liang. Pour Awonder, c'était un moment doublement heureux car celui lui a également permis de franchir la barrière des 2600.

Jennifer Yu en Reine

La championne des États-Unis 2019, Jennifer Yu | photo: Lennart Ootes, site officiel

Concernant le championnat féminin, tout n'a tourné qu'autour d'une joueuse, Jennifer Yu, 17 ans. Après un début tonitruant on penserait que les choses commenceraient à se calmer, mais rien n'y fut ; au bout du compte, elle n'a concédé que deux nulles pour terminer son parcours avec 10/11, manquant de peu le prix Bobby Fischer à $64,000 Bobby Fischer ! Elle achève le championnat avec 2.5 points d'avance sur sa vice-championne :

Elle obtint déjà le titre lors de l'avant-dernière ronde face à la seule joueuse qui pouvait encore la rattraper au classement, Anna Zatonskih. Jennifer avait les pièces noires et a avoué vouloir avant tout à ne pas perdre, mais elle s'est justement lancée pour 20…Fxf2+! avant de frapper un dernier coup :


31…Fxg3+! 32.Rxg3 Dc7+! 33.Rg4 Fe6+ et avec un mat en 2 inévitable, Anna abandonna.

Fabiano Caruana, qui a quelque expérience pour ce qui est de gagner quand il le faut, a commenté :

Aujourd'hui elle a montré qu'elle est une vraie championne. L'emporter au moment le plus critique est une capacité que peu de personnes ont !

Jennifer, qui a aussi empoché $25,000 avec son titre, aurait pu être pardonnée si elle s'était relâchée à la dernière ronde, mais elle est finalement venue à bout de Carissa Yip pour terminer son parcours avec 2.5 points devant Anna et Tatev Abrahamyan (dont chacune a emporté $15,500). Tatev a rebondi avec un sensationnel +5 après sa défaite de la première ronde, mais on devra peut-être bien attendre des décennies avant d'avoir un autre résultat semblable à celui de Jennifer !

C'est donc tout pour cette édition 2019 du championnat des États-Unis ! Encore félicitations à Hikaru Nakamura et Jennifer Yu, et nous espérons que vous avez apprécié notre couverture de l'événement. 

Bien sûr quelque part ailleurs, le show continue, avec le numéro un mondial Magnus Carlsen, le numéro 3 mondial Ding Liren, le quintuple champion du monde Vishy Anand et bien d'autres au Shamkir Chess à l'occasion du Mémorial Gashimov. Suivez l'action en direct sur chess24 !

Voir également :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 7164861505
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

J'ai 16 ans ou plus.

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options