Reportages 5 juil. 2020 | 10:11par Colin McGourty

Magnus remporte le Chessable Masters malgré “une performance à oublier”

Magnus Carlsen a battu Anish Giri sur le score de 2,5-1,5 pour s'emparer du titre du Chessable Masters et des 45 000$ promis au vainqueur, sans avoir besoin de jouer un troisième set décisif. Le Champion du Monde a qualifié ce tournoi d'"excellent", alors qu'il a remporté la première partie de cette dernière journée, il a admis que la suite était plutôt une "question de survie". Anish était gagnant dans deux des trois parties suivantes et nettement mieux dans la troisième, mais n'a pas su concrétiser chacune de ses positions, admettant que le coup qui a scéllé la victoire de Magnus était "vraiment douloureux".


Revivez cette dernière journée avec les commentaires en direct de Laurent Fressinet et Yannick Gozzoli :

Il est toujours temps de passer Premium (ou de prolonger son abonnement), utilisez le code STUDYCHESS et obtenez une réduction de 40% !

Magnus avait remporté le premier set de vendredi et la question était de savoir si Giri allait gagner samedi et forcer un set décisif ce dimanche...

…ou si Magnus allait balayer Anish 2:0 comme il l'avait fait lors de ses deux derniers matches à élimination directe.

Il s'agira de la deuxième option, Giri s'ajoutant à liste des victimes de Magnus :


La dernière journée n'a cependant pas été sans heurts. Vous pouvez retrouver toutes les parties ici.

Retrouvez les interviews post tournoi de Giri et Carlsen ci-dessous :

Première partie : Un chef-d'œuvre en ligne

Lorsque Magnus a joué un coup qui lui a valu des ennuis dans la dernière partie de la journée, il a expliqué qu'il l'avait fait parce qu'il était sûr que "c'était ce que disaient mes notes". Anish a répondu : " Tu aurais dû virer Peter Heine il y a longtemps, c'est évident ", en référence à l'entraîneur de Magnus, Peter Heine Nielsen. Magnus a riposté :

Parfois, oui, mais quand on considère la première partie, peut-être pas !

Anish a affirmé qu'il avait également des notes sur l'idée 17.d5!? 18.e5!? jouée par Magnus, mais il s'agissait de vieilles notes basées sur du vieux matériel qu'il n'avait pas revérifié.

Magnus pouvait regarder son adversaire se tortiller... ou faire une petite sieste !

Le temps que Giri réponde à 21.h4! 10 minutes s'étaient déjà écoulées :


Le champion du monde n'a pas donné beaucoup d'informations sur sa préparation, mais il a dit qu'elle comprenait cette poussée de pion que nous sommes maintenant habitués à attribuer à AlphaZero, alors que le coup de Giri 21...Tcd8? "n'est probablement pas un bon coup". L'idée semble être qu'à cause du déplacement de la tour, le cavalier ne plus aller en c3, et potentiellement b5 après 22.f3! mais est obligé de revenir en c5.

Magnus a définit la position noire comme "pratiquement impossible à jouer", avec peu de temps et sans savoir comment la jouer.Les blancs se sont vite retrouvés beaucoup mieux  jusqu'à ce que 29...Td8? permit 30.e6!

Le cavalier noir couvrant la case g7, les noirs ne peuvent pas jouer Dxg3 sans permettre Txd8 mat. 30...Dc1+ 31.Rh2 Txd4 a permis de résoudre le problème dans un premier temps, mais après 32.e7! le pion e est inarretable. 32...Dc8 33.De5! (menaçant mat en g7 et soutenant le pion e) a suivi, Giri tentera une dernière arnaque avec 33...Th4+. Après 34.Rg1?? les noirs ont un échec perpétuel en c1, d2 et g5, mais 34.Cxh4 fonctionne ou même l'encore plus joli 34.Rg3! joué par Magnus.

Quel début de journée !

Parties 2-4 : Survie

La situation semblait idéale pour que Magnus s'empare du titre, mais c'était sans compter sur la résilience d'un Anish Giri qui aura fait trembler le Champion du Monde dès la partie suivante. Magnus joué déjà avec hésitation dans une variante rare de la Grünfeld quand son coup 14...Fe6? s'est avéré être une énorme gaffe :

15.Dh6! suivi de Cg5 gagne simplement, ce que Magnus a semble-t-il vu rapidement après avoir gaffé. Il n'a malgré tout rien montré, jusqu'à ce qu'Anish ne réponde par 15.Fxe6? et Magnus pu exprimer son soulagement :

Giri avoua que "le plus honteux" était qu'un coup plus tôt, il avait envisagé 14.Dh6? à la place de 14.0-0, ce qui a fait écho au cas de Peter Svidler, qui avait également mentionné précédemment l'idée Dh6 Cg5, pour mieux la manquer dans la position clé.

L'autre explication donnée par Giri pour sa capture rapide en e6 était qu'il pensait avoir un "avantage positionnel gigantesque" après 15...fxe6 16.De2, manquant qu'après 15...Dxd2 ! 16.Fxf7+ Txf7 17.Cxd2 Magnus s'en sortait très bien dans cette finale avec un pion de moins. C'était les blancs qui devaient faire attention pour faire nulle, mais Anish y parvint - c'est probablement une chance qu'il ne se soit rendu compte de ce qu'il avait manqué qu'à la fin de la partie après l'avoir vérifié sur chess24 !

Ce n'était que le début d'une remarquable séquence de parties où Giri dominait, Magnus résumant : "Franchement, il a juste joué beaucoup mieux que moi dans les trois dernières parties et j'ai eu de la chance de m'en sortir".

La troisième partie au moins ne comportait pas d'erreurs grossières, mais Magnus optant pour une structure Maroczy avec des pions en c4 et e4 au quatrième coup a suggéré qu'il prévoyait de stabiliser avec une nulle qui l'amènerait plus près du titre. Cela s'est retourné contre lui, car la structure de pions a fini par se briser, les pièces noires étant prêtes à appliquer une pression maximale :


"C'est laid comme," a commencé Peter Svidler, avant de conclure, "comme ma vie, comme disait ma grand-mère !" Dans cette position, cependant, 30...h4!? était peut-être déjà une imprécision. Giri a admis qu'il rêvait de coups comme De1, Dg3+, mais ce coup a réduit le potentiel d'une tempête de pions à l'aile roi, mais après 31.Db2 Ta4 32.Dc3 Dxc3 33.Cxc3 les dames avaient quitté l'échiquier.

Magnus n'allait pas simplement s'effondrer, et 37.Cf2 ! était un joli tour qui a servi à vider la confiance du n°1 néerlandais en sa capacité à gagner la position :

Giri a choisi la nulle par répétition avec 37…Rd8 38.Tb8+ Re7 39.Tb7.

Cela signifait qu'Anish devait gagner sur commande avec les pièces blanches dans la dernière partie pour emmener le match aux tiebreaks. Magnus a choisi la Défense Cambridge Springs.

Une fois de plus, cela n'a pas fonctionné. Magnus répondit à ses détracteurs qui lui ont reproché d'voir joué une variante trop passive :

Évidemment, cette ligne est par définition un peu passive car vous placez toutes vos pièces sur les dernières rangées, mais il y a généralement un moyen de s'en sortir. Je pense qu'une combinaison de lui jouant très précisément et de moi ne jouant pas très bien a conduit à... Ce n'était pas mon intention de jouer passivement, bien sûr, mais je pense qu'à un moment donné, il n'y avait tout simplement pas de chance de percer. Peut-être que le choix de l'ouverture était un peu mauvais compte tenu du fait que je dois probablement jouer très précisément pour avoir une position décente, mais il faut dire qu'il a bien joué.

Ce fut une partie à sens unique et Giri  a su saisir sa chance en jouant 28.Cf6+!

Après 28…gxf6 29.exf6 Cg6 30.De3 les noirs sont cuits, les blancs ayant plusieurs façons de l'emporter. Magnus opta pour 28…Rf8, mais la tempête continua avec 29.Dg4, après quoi la prise en f6 serait punie encore plus sévèrement. Anish se lamentera plus tard :

J'ai trouvé tellement de coups qu'il a clairement dû manquer, comme Cf6 et Dg4 et Ch5 et Df4 - tous ces coups étaient si bons, et je m'attendais déjà... Je mérite en quelque sorte déjà de gagner à ce stade, j'avais déjà passé tous les obstacles et n'y a plus qu'à conclure.

34.Dc1! au lieu de 34.Df3 aurait été encore plus fort, mais aucun des choix qu'à fait Anish n'était mauvais jusqu'à 34…exf5:


35.Cf6!, comme Giri l'a vu plus tard, était meilleur, mais ici il a joué 35.Dxf5?, tombant dans le piège tendu après 35…De2!, attaquant la tour en d1 et le cavalier en h5, et c'est ainsi que le tournoi se termina :

Il y eut quelques lamentations :

C'est vraiment dommage. Dans la dernière partie, je me suis juste détendu. C'est évident que je suis en train de l'écraser là à la fin, et je me suis un peu détendu, et quand j'ai pris f5, je me suis soudain rendu compte qu'il y avait De2, parce qu'il semble que non seulement je gagne complètement, mais aussi qu'il ne devrait pas y avoir de contre-attaque. Ses pièces sont si passives et il y a juste... De2 est si... soudainement tout a complètement disparu ! C'était une énorme occasion manquée.

Il est à attribuer à Anish qu'il s'est au moins suffisamment ressaisi pour trouver 36.Tc1 !, le seul coup qui a assuré qu'après 36...Dxh5 il y avait une nulle par échec perpétuel avec 37.Df6 ! - le fait est que le roi ne peut pas s'échapper par d7 car alors avec la tour en c1, Dxc6+ serait gagnant. Ce n'est cependant pas une grande consolation, car le match nul signifie que Magnus a gagné le set, le match et le tournoi.

Cela n'a surpris personne, mais Magnus est tout aussi dominant en ligne que sur l'échiquier :

Magnus a admis que les dernières parties n'étaient pas très belles à voir :

Je suis évidemment très, très heureux de gagner le tournoi et aujourd'hui, comme vous pouvez tous le voir, à un moment donné, il s'agissait de survie, rien d'autre, certainement pas de points pour le style aujourd'hui, mais je pense qu'en général j'ai fait un très bon tournoi. Mon sentiment général, même si aujourd'hui était plutôt mauvais, est que c'était un excellent tournoi. Pour Anish, je ne peux que reconnaître qu'il a très bien joué dans ce tournoi. Il m'a beaucoup impressionné et il m'a mis dans une position où il a eu beaucoup d'occasions aujourd'hui. Bien sûr, il faut les saisir, et vous ne serez jamais heureux si vous ne le faites pas, mais y arriver même quand je ne joue pas bien est très impressionnant.

Pourtant, Magnus a fait preuve d'honnêteté lorsqu'on lui a demandé s'il considère désormais Giri comme son principal rival :

Quant à la "bromance", Anish a noté qu'il avait apprécié de discuter des parties avec Magnus pendant la finale, car souvent, avec les matchs en ligne, il manque d'interaction avec son adversaire. Le champion du monde, cependant, s'en sortait très bien sans cette interaction :

La plupart du temps, c'est ce que je préfère. Vous jouez un match sérieux, puis vous vous asseyez et discutez amicalement après - ce n'est pas du tout mon style ! Mais j'apprécie vraiment d'avoir une discussion honnête et réelle sur les parties. C'est quelque chose que j'apprécie, mais en général, je pense qu'il faut trouver un équilibre entre avoir de bonnes relations avec les autres joueurs, mais aussi vouloir les battre. Les spectateurs ne doivent pas avoir l'impression que ces joueurs ne veulent pas vraiment se battre entre eux.

Pour Anish, cette deuxième place est une belle performance après sa victoire dans le MrDodgy Invitational, il résuma :


Normalement, dans ces tournois à élimination directe, tout le monde est perdant, sauf le gagnant, et celui qui perd en finale est le plus grand perdant de tous car il a perdu sur la scène principale. C'est donc regrettable à cet égard, mais je suis bien sûr très chanceux d'être arrivé aussi loin. J'ai gagné mon groupe de qualification, puis j'ai battu deux très bons joueurs de parties rapides, Alexander [Grischuk] et Ian [Nepomniachtchi], et j'en suis très heureux.

    Et parfois vous voyez des parties de Magnus où il se promène, disons cette demi-finale et ce quart de finale, et alors dans ces matchs les adversaires peuvent juste dire, "J'ai joué Magnus, il était en bonne forme, ça n'a pas marché, et c'est tout". Mais dans mon cas, j'ai eu beaucoup de chance d'avoir autant d'occasions. Hier, j'en ai utilisé la moitié, aujourd'hui je n'en ai utilisé aucune...

Les lamentations ont un peu continué mais la vie continue !

Magnus remporte donc son deuxième tournoi du Magnus Carlsen Chess Tour, ouvrant donc la possibilité de se qualifier pour la Grande Finale à un joueur qui n'aura pas gagné de tournoi.


Actuellement cette place serait pour Hikaru Nakamura, second du Magnus Invitational et du Lindores Abbey, mais Ding Liren n'est pas loin derrière et pourrait passer devant Hikaru puisqu'il joueura le prochain et dernier évènement qualificatif, le Tournoi des Légendes. Les demi-finalistes du Chessable Masters obtiennent une invitation automatique - Carlsen, Giri, Nepo et Ding - et seront rejoints par Peter Svidler et 5 autres légendes.

Cela commencera le 21 juillet, dans seulement 2 semaines, et nous aurons plus de détails à vous donner bientôt. Pour l'instant, nous vous remercions d'avoir suivi le Chessable Masters et espérons que vous avez apprécié le spectacle !

Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 1

Invité
Guest 10144178170
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options