Interviews 24 mars 2021 | 11:02par chess24 staff

"Le match le plus sale de l'histoire des échecs" : Kortchnoi-Karpov 1978

Viktor Kortchnoi est sans aucun doute l'un des meilleurs joueurs de l'histoire qui n'a jamais mis la main sur le titre mondial. Le 23 mars, il aurait fêté ses 90 ans. Un podcast de la radio BBC autour de témoignages de l'histoire du sport retrace l'événement. Le duel qui a mis aux prises les deux joueurs a eu lieu à Baguio (Philippines), une expérience "irréelle" selon le GM anglais Michael Stean, âgé de 25 ans au moment de l'affrontement, qui occupait le poste de secondant pour Viktor.

Michael Stean a échangé avec David Edmonds dans le podcast BBC "Witness History" | image: BBC

Il est difficile d'imaginer voir certaines légendes continuer à se battre sur l'échiquier alors qu'elles sont âgées. Mais pour "Viktor le terrible", le scénario était tout autre. Sa passion pour le jeu ne s'est jamais dissipée et il occupait toujours une place dans le top 100 mondial à l'âge de 75 ans. A 79 ans, il a même battu l'actuel n°2 mondial, Fabiano Caruana. Malheureusement, il est décédé il y a 5 ans en Suisse à l'âge de 85 ans. Sa femme, Petra, nous a quittés récemment. 

Viktor Kortchnoi a remporté le championnat junior de l'URSS en 1947 puis agrémenta son palmarès incroyable de quatre succès au championnat de l'URSS (1960, 1962, 1964 et 1970). Il a affronté Karpov pour la première fois en match en 1974, qu'il perdit sur un score étriqué de 12,5 à 11,5. Il s'agissait en fait de la finale du tournoi des Candidats, mais au final le vainqueur fut désigné champion du monde puisque Bobby Fischer avait refusé les conditions pour défendre son titre mondial.

Le sujet du podcast émis sur la BBC raconte un événement survenu 4 ans plus tard, dans la ville de Baguio, aux Philippines. A l'époque, Kortchnoi, 47 ans, affronte un joueur de 20 ans son cadet, en la personne de Karpov. C'était le premier "vrai" match de championnat du monde pour les deux joueurs. David Edmonds a rencontré le GM Michael Stean, qui n'avait que 24 ans à l'époque :  

J'étais un jeune gars, à trois ans de finir mes études universitaires, et vous savez que j'ai vécu ça comme une aventure. C'est sans doute l'une des choses les plus incroyables qui me soit arrivé dans la vie. J'ai eu l'opportunité d'y participer, et je me suis dit : "waouh, c'est incroyable !".

Vous pouvez revoir une formidable vidéo sur le team de Kortchnoi pour la préparation au championnat du monde 1981 ci-dessous. Le documentaire s'appelle Chess – A State of Mind.

Viktor a fui l'Union Soviétique en 1976 mais sut trouver les moyens de parvenir à un match revanche contre Karpov. Michael Stean décrit son "boss" :  

Viktor ne peut être décrit que comme Viktor. Sa personnalité est atypique. C'est son propre personnage, il a un talent inné pour les échecs, il est facile, très amical, très fun mais il a son franc-parler. En revanche, il peut avoir des mots durs envers les personnes qu'il croise ou qui l'énervent. Et c'est peut-être ce qu'on pouvait lui reprocher ? Il disait ce qu'il pensait.  

Stean revient sur la signification du match contre Karpov pour Kortchnoi. 

Karpov incarnait et représentait tout ce que Viktor méprisait dans le système soviétique : la Nomenklatura. Il a reconnu que c'était une décision consciente de la part de Karpov d'obéir au dogme soviétique. Viktor était un combattant, et je suppose que d'une certaine manière, Viktor voyait Karpov de la même manière qu'un Français aurait vu un collaborateur pendant la Seconde Guerre mondiale.


Pour l'Union Soviétique, le succès de Karpov était primordial : 

C'était, je suppose, comparable à l'arrivée d'un homme sur la lune. C'était pour prouver la supériorité soviétique sur les systèmes occidentaux. Les soviétiques pouvaient  produire et contrôler le championnat d'échecs mondial.

Les tensions débutèrent avant même le commencement du match, les drapeaux placés à côté des joueurs étant déjà controversés. Viktor avait déménagé en Suisse mais n'était pas encore citoyen suisse, les Soviétiques s'opposaient donc à l'utilisation du drapeau suisse. Michael explique :

La question du drapeau était purement symbolique. Les Soviétiques ont utilisé l'excuse du drapeau pour démontrer à Viktor que, quelle que soit la personne en charge de l'organisation de ce match, c'est elle qui décide. N'importe quel observateur objectif et informé dirait : "Si les Suisses ne s'y opposent pas, qui peut dire que vous ne pouvez pas jouer sous ce drapeau ?

Vous pouvez revoir la totalité des parties du match, avec l'analyse des modules en utilisant le sélecteur ci-dessous :

Quand le match a débuté, les choses ont empiré. Le team de Kortchnoi s'est plaint d'un yaourt à la myrtille qui avait été donné à Karpov sur l'échiquier.

Un membre de la délégation soviétique arrivait sur l'estrade avec un plateau, un pot, dans lequel il y avait du yaourt, et personne n'était autorisé à s'approcher de ce pot "magique" de yaourt.

Mais que pouvait donc contenir cet étrange pot de yaourt ? Des stimulants pour le cerveau ? Ou bien un signal caché pour Karpov, à savoir s'il devait jouer pour la victoire ou proposer nulle... 

Viktor n'était pas non plus en reste niveau astuce. Il arrivait sur l'échiquier équipé de lunettes de soleil réfléchissantes. 

Le camp de Karpov est cependant allé plus loin, son équipe comprenant un "parapsychologue", le Dr. Zukhar, qui était censé hypnotiser Korchnoi ou interférer de toute autre manière avec ses pensées. David Edmonds commente :

Je ne peux pas vous affirmer que les Soviétiques l'aient cru capable de cette tentative ignoble... Il a certainement mis Kortchnoi hors de lui, puis dans la huitième partie, Karpov a refusé la courtoisie habituelle, celle de serrer la main de Kortchnoi au début de la partie.


Korchnoi a perdu en 28 coups, la première partie décisive du match, et vous pouvez écouter ses commentaires sur la partie :  

L'astuce avec laquelle Karpov a réussi à gagner la 8ème partie n'était pas de la parapsychologie, c'était vraiment un coup bas et rien de plus. Il était stipulé que nous devions nous serrer la main avant chaque partie, et si quelqu'un veut arrêter cette obligation, il doit le faire savoir à l'arbitre principal, et quand je suis venu jouer pour ma partie, Karpov n'a pas accepté ma main... A ce moment précis, j'étais tellement en colère, tellement hors de contrôle, que j'ai perdu cette partie sans avoir joué.


Viktor avait toutes les raisons d'être fâché, mais c'est Anatoly qui a tiré les marrons du feu. 

La partie n°17 du match a tourné au désastre pour Kortchnoi. Dans une position totalement égale, il a mis son roi en auto-mat en refusant de lui donner une case de respiration avec 39.g3 ou 39.g4

Au lieu de ça, il a opté pour 39.Ta1?   


Les blancs seraient mieux s'il n'y avait pas 39...Cf3+!, mais Viktor a abandonné puisque c'est mat en deux forcé : 40.gxf3 Tg6+! 41.Rh1 Cf2# 

Cette victoire laissait Karpov mener 4 victoires à 1, avec le match qui se termine lorsque l'un des joueurs cumule six victoires. Les temps étaient durs alors il était l'heure de passer aux mesures désespérées... 

Les membres d'une secte appelée Ananda Marga, qui croyaient fermement au yoga et à la méditation, ont rencontré Viktor et lui ont suggéré qu'ils pouvaient l'aider, et tout cela semblait plutôt étrange... Ce qui est bizarre est que ça a fonctionné ! Lorsque Viktor est réapparu avec les gens d'Ananda Marga vêtus de Kesa, qui faisaient partie du public, les Soviétiques ont été effrayés par ces gens "étranges". D'une certaine manière, Viktor a réussi à renverser la situation psychologique des Soviétiques simplement en s'associant à ces personnes.


Regarderaient-ils la totalité de la partie ? 

Ils s'installeront juste... Ils étaient en train de méditer et ne regardaient absolument personne !


Viktor a su remporter 4 parties à partir de là... Pour égaliser à 5 partout la monde. En revanche, la qualité de jeu n'était pas toujours au rendez-vous entre deux poids lourds des échecs. 

Si l'on compare ce match à d'autres du championnat du monde, on remarquera un nombre élevé d'erreurs. Ce n'était pas des parties de grande qualité mais l'esprit de compétition et la rivalité historique étaient bien présents. 


La dernière partie, la 32e du match, vit Kortchnoi sortir une Pirc de son chapeau. A la fin, il ne pouvait que rendre les armes au 41e coup, avec une position qui allait tomber en lambeaux. 



Viktor n'était pas là pour le couronnement de Karpov, et son secondant aussi était absent : 

En fait, il n'y avait aucune raison que Viktor aille à la cérémonie de clôture - l'organisation avait été injustement en faveur de son adversaire. Pourquoi aurait-il dû s'y rendre ? Et personnellement, je n'avais non plus aucune raison d'y aller.


Viktor a ensuite eu une nouvelle opportunité de défier Karpov en match, à 50 ans, en 1981, mais cette fois il a perdu sur le score sans appel de 6-2. Au cycle de championnat du monde suivant, Kortchnoi trébucha contre la nouvelle force de la nature, celle du 13e champion du monde, en la personne de Garry Kasparov. 

Ce match de 1978 reste dans les mémoires comme un match à part. Lorsque Kortchnoi est décédé en 2016, un autre champion du monde, Vishy Anand, postait :


Le monde des échecs a perdu l'un de ses plus valeureux combattants. R.I.P Viktor Kortchnoi. Nous avons tellement appris de toi. Devenir champion du monde m'est venu à l'esprit lorsque je me suis rendu à Baguio, lieu où il avait affronté Karpov.  


Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 1

Invité
Guest 12908986501
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options