Général 15 avr. 2021 | 22:00par Colin McGourty

Jan, Laurent & Peter décryptent les Candidats

Si vous avez une impression de déjà-vu, c'est tout simplement parce qu'en mars dernier Jan Gustafsson, Laurent Fressinet et Peter Heine Nielsen avaient réalisé une vidéo en vue de présenter les Candidats.

Ils avaient passé en revue les chances des 8 participants. Cette fois, nous sommes à mi-parcours et notre trio a décodé la deuxième partie du tournoi qui reprendra le 19 avril prochain. 

Comme l'impression d'un voyage dans le temps : en 2021, on passe encore au crible les 8 engagés du tournoi des Candidats !

Le tournoi des Candidats reprendra le lundi 19 avril à 13h00.  A quoi pouvons-nous nous attendre ? Jan, Laurent et Peter ont déjà réalisé 9 vidéos d'une durée totale de 3h qui est disponible sur chess24. Chaque joueur est évalué sur un certain nombre de critères : forme actuelle, motivation, probabilité de victoire dans le tournoi et les chances face à Magnus.


Vous pouvez revoir la série tournée en 2020, avec un tournoi qui n'a que très peu souri aux favoris jusqu'à présent : dans la série vidéo, les joueurs avaient été classés de la façon suivante : Caruana & Ding Liren: 87, MVL, 75, Grischuk & Nepomniachtchi 72, Giri 71, Wang Hao 69, Alekseenko 60. 

L'état des lieux avant la huitième ronde :

Voici un bref résumé des évaluations de Jan, Peter et Laurent dans leur nouvelle vidéo - le score maximum octroyé par catégorie est de 15. 

PlayerFEDCurrent formMotivationChances to winChances vs. MagnusTOTAL
Maxime Vachier-Lagrave31112632
Ian Nepomniachtchi1013151048
Fabiano Caruana1015111551
Anish Giri14155539
Wang Hao764219
Alexander Grischuk686525
Ding Liren5711124
Kirill Alekseenko790016

Analysons maintenant joueur par joueur :

Kirill Alekseenko


Le Russe de 23 ans était le véritable outsider de ces Candidats, puisqu'il compte un classement de 60 points inférieur à ceux des autres joueurs. Au vu des circonstances, ses cinq nulles et deux défaites au cours des sept premières rondes sont assez probantes. Laurent Fressinet a lancé que l'objectif principal de Kirill devait être une victoire tandis que Peter Heine Nielsen a jugé que ce n'était pas forcément nécessaire : "s'il parvient à ne pas terminer bon dernier, ce serait déjà une très belle performance !"

Peter a aussi souligné que Kirill avait un rôle clé pour cette deuxième phase :  

Il pourrait avoir un rôle décisif, non pas parce qu'il va gagner le tournoi, mais très souvent, ces tournois sont décidés par le fait que tous les joueurs vont essayer de  battre le joueur supposé plus faible. A un moment donné, il pourrait gagner une partie contre quelqu'un qui joue les premiers rôles. Dans ce cas, le vaincu serait hors-jeu donc ces outsiders ont un rôle important dans le tournoi, dans le sens où pour les favoris c'est un point entier potentiel... s'ils viennent à ne pas le prendre, cela peut ruiner leur tournoi. 


Nos commentateurs ont analysé  Alekseenko 1/2-1/2 Nepomniachtchi, une lutte acharnée dans une Winaver. 


Ding Liren


Le n°1 chinois et n°3 mondial a été la déception majeure de la première partie de l'événement. Lorsqu'il a perdu ses deux premières parties, nous disions que la double quarantaine (en Chine puis en Russie, le mois précédent le tournoi) avait hypothéqué considérablement ses chances de bien figurer dans le tournoi. Peter a expliqué qu'il y avait sûrement une autre raison :

On pourrait aussi mettre cela sur le compte d'un seul coup, lorsqu'il perd une position avantageuse contre Wang Hao. Beaucoup d'éléments donnent l'impression que Ding nous faisait du Ding : son anglaise caractéristique, une partie très positionnelle où il allait avaler petit à petit son adversaire... Alors qu'elle était sans aucun risque, il a dilapidé son avantage en un ou deux coups. Dans la partie suivante, il a essayé de jouer la victoire à tout prix : c'est censé être le tournoi de ma vie et je perds avec les pièces blanches contre un compatriote ? Que m'est-il arrivé ? Et au bout de deux rondes, il s'est retrouvé à -2. 


"Les amis ne sont vraiment pas là pour ça ! " a déclaré Peter sur la façon avec laquelle Wang Hao a exécuté Ding après l'affaiblissement provoqué par 30.f4?! lors de la première ronde. 

Ding a signé une impressionnante victoire contre Caruana après avoir été surpris dans l'ouverture.

Ding a aussi perdu contre Nepomniatchi par la suite, ce qui rend ses chances de victoire dans le tournoi très minces. Jan, Peter et Laurent le classent en deuxième position parmi les joueurs qui auraient les meilleures chances contre Magnus. On peut aussi critiquer l'approche du tournoi de la star chinoise, qui l'a pris comme s'il s'agissait d'un événement comme les autres. 

Sa préparation manque d'effet de surprise ou de piment. Alors que les autres joueurs ont fait en sorte de se préparer pour cet événement "spécial", Ding nous a récité du Ding, comme si c'était suffisant pour figurer devant. Et pour l'instant, ça n'a pas suffit. 


Alexander Grischuk


Avec Alexander Grischuk, nous analysons le premier joueur du quatuor qui compte 50% des points à mi-parcours. S'il est à seulement un point de la tête - un écart qui pourrait être réduit au bout d'une seule ronde - on peut dire que le fossé à sept rondes du terme est important : ce n'est pas un mais deux joueurs qu'il faut aller chercher. 

Laurent a décrit Grischuk comme étant “le joueur le plus heureux que le tournoi s'arrête" parce que le joueur russe avait montré son scepticisme quant à la tenue de l'événement. Il avait critiqué avec véhémence la décision des organisateurs de maintenir coûte que coûte la compétition alors que les autres sports avaient décidé de s'arrêter. 

En analysant les résultats, Grischuk est le seul joueur à avoir annulé la totalité de ses parties. Peter a précisé que ses nulles n'avaient pas toutes été sans histoire. 

Faire que des nulles n'est pas  si mal. Je veux bien croire que cela ne l'avantage pas pour les départages. En revanche, s'il bat n'importe quel joueur dans la phase retour, il aura une différence particulière favorable : en battant l'un des leaders, il aurait donc un avantage sérieux par rapport à eux. Et vous savez que l'approche pour les adversaires de Grischuk n'est pas facile : je perds, il me dépasse et en plus je me retrouve derrière lui aux départages !

Grischuk aura quatre fois les noirs mais jouera avec les blancs contre les deux leaders MVL et Nepo, donc on ne peut pas non plus l'écarter. Son principal talon d'achille demeure ses éternels soucis à la pendule. Nos experts ont décidé de choisir la partie de Grischuk contre Alekseenko, où Sacha laissa filer son adversaire, alors qu'il un avantage conséquent, en crise de temps. Il a admis après la partie avoir perdu 20 minutes sur un coup qu'il aurait pu jouer en 20 secondes...      

Wang Hao


Wang Hao a joué un peu au "héros" fauteur de troubles.

Il a essayé d'empêcher les candidats de démarrer, maintenant il a tenté d'éviter une reprise et il continue à s'en plaindre. Je dirais que ça révèle plus de la nervosité que de la motivation pour jouer. Maintenant, savoir s'il a probablement raison, c'est une autre histoire...

Je suppose que cela impacte négativement sa motivation. Bent Larsen avait dit que les jeunes joueurs seraient prêts à jouer sur un morceau de bois flottant dans l'océan avec des requins autour, alors que lorsqu'on avance dans la vie, on commence à avoir plus d'exigences. Je pense que Wang Hao a beaucoup de points forts, mais on peut douter de sa patience en analysant son comportement. 


Wang Hao est l'un des joueurs à avoir été vaccinés mais sa motivation n'est pas au beau fixe même s'il a battu son compatriote Ding lors de la phase aller. De plus, il était gagnant contre MVL avant que la partie ne se solde par la nulle. Il est sûrement le joueur le plus imprévisible. 

Anish Giri


Comme l'a suggéré Laurent :

Vous savez que c'est l'objet de la série vidéo. Juste un show autour d'Anish, c'est pour cela que nous l'avons enregistrée !

Laurent n'a pas dû se faire beaucoup de nouveaux amis néerlandais en mettant un 0/5 à Anish niveau motivation en 2020. Peter, lui, avait donné un 1/5. Cette fois, en revanche, tous les espoirs sont permis. Le trio pense qu'Anish est le joueur qui a le plus progressé après une année de tournois en ligne en rapides et en blitz. Peter résume : 

Anish et Hikaru ont été les grands gagnants de l'épidémie dans le monde des échecs. Si l'on se contente de son niveau échiquéen, tout s'est très bien passé pour Anish l'an dernier.

Un point négatif en vue d'un duel contre Magnus ? Le joueur néerlandais dispose déjà d'un répertoire très élaboré et l'on peut douter qu'une préparation spécifique contre Magnus puisse donner davantage encore. En revanche, Magnus pourrait cibler parfaitement son adversaire en cas de confrontation pour le titre de champion du monde.

La route est encore longue ! Anish avait trébuché dès la première ronde contre Nepomniachtchi avant de se reprendre contre Alekseenko. Il aura les pièces noires contre les deux leaders dans la phase retour.


Fabiano Caruana


Le favori avant le début des Candidats doit oublier sa première partie de tournoi : il a perdu contre Ding alors qu'il l'avait surpris dans l'ouverture et il a failli perdre contre Anish Giri. Sa seule réjouissance est sa victoire contre Kiriil Alekseenko qui a été qualifiée de parfaite

En revanche, ses chances de victoire ne sont pas hypothéquées. Parmi le quatuor à -1, il est celui qui a la faveur des pronostics. Fabi est n°2 mondial, ancien vainqueur des Candidats et il aura 4 fois les pièces blanches sur les 7 prochaines parties. On peut s'attendre à une partie capitale lundi pour l'Américain qui affronte le co-leader MVL. 

Fabi a gagné plus tôt dans l'année contre Maxime à Wijk an Zee, son face-à-face est très bon et il a eu une année pour se préparer ! En face, MVL a eu une année pour choisir comment essayer de tenir avec les pièces noires... A voir si MVL va faire confiance à son éternel répertoire Najdörf/Grünfeld. 


Ian Nepomniachtchi


Analysons les co-leaders avec le premier d'entre eux, Ian Nepomniachtchi, qui aurait été le principal favori du tournoi s'il n'avait pas perdu contre MVL lors de la dernière ronde de la phase aller. 

Même s'il est devancé par MVL au tie-break, nos experts le voient favori pour la victoire finale. Il aura l'avantage de la couleur (4 blancs/3 noirs) avec une partie à jouer contre MVL lors de l'avant-dernière ronde.



En plus, l'arrêt du tournoi a été une aubaine pour un joueur qui a tendance à imploser dans les longs tournois. 

Si Nepo remporte les Candidats, il aurait l'avantage d'aborder la confrontation face à l'actuel champion du monde avec un bilan favorable. Ian est certainement le joueur qui a le plus progressé ces dernières années, depuis qu'il a décidé de prendre les échecs "sérieusement". 

La seule ombre au tableau est sa dernière sortie lors du Magnus Carlsen Invitational où Ian n'était pas très intéressé pour occuper les premiers rôles : tous les jours, il jouait en pyjama. Cependant, il a atteint malgré tout la finale du tournoi. Peter a glissé à Laurent :  

Tu portais un costume mais tes commentaires n'étaient pas très qualitatifs !


Maxime Vachier-Lagrave


Et voilà celui qui vit une vraie idylle avec les Candidats jusqu'à présent. On pensait qu'il avait manqué le coche pour se qualifier après avoir été éliminé en demies par Radjabov lors de la Coupe du monde en 2019. Ensuite, il a enchaîné les évènements malchanceux. Lorsque Teimour a décidé de se retirer du tournoi en raison de la pandémie, Maxime a obtenu une WC et un ticket pour disputer le tournoi au dernier moment. S'il n'a pas pu se préparer de façon idéale pour l'événement, tout a marché parfaitement. 

Il a battu Ding Liren, annulé 5 parties, avant de faire tomber le leader Ian Nepomniachtchi lors de la septième ronde. Et si c'était la chance d'une vie pour MVL de disputer un match de championnat du monde ? L'effet de la pause d'un an est à double-tranchant. D'un côté, Maxime n'avait pas pu préparer l'événement en 2020, mais de l'autre il a eu toute l'année pour aborder le tournoi en tant que co-leader. Son année 2020, en terme de résultats, n'a pas été si réjouissante. Alors qu'il jouait sans pression en mars 2020, elle est sur ses épaules à cette reprise.

La gestion de la pression n'a jamais été son point fort ce qui explique le fait qu'il ne s'agit que de sa première participation aux Candidats. L'issue de son tournoi dépendra beaucoup de ses deux premières parties, lundi et mardi, où il affronte Caruana puis Ding avec les noirs.


Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 2

Invité
Guest 12932128169
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options