Dernières nouvelles

Reportages 23 avr. 2019 | 22:00par Colin McGourty

GRENKE Chess 4: Vishy rejoint Magnus

Fabiano Caruana et Magnus Carlsen ont annulé leur première partie depuis leur match à Londres, dans une autre Sveshnikov où il semblait que Fabi avait remporté le débat théorique, avant de devoir redoubler d'efforts pour finalement s'en sortir sur le fil. C'est la seule nulle du jour, avec notamment Vishy Anand qui rejoint Magnus en haut du tableau après être sorti victorieux de son match contre Paco Vallejo. Arkadij Naiditsch a infligé une 4ème défaite consécutive à Vincent Keymer avec une brillante attaque, Peter Svidler a commis une gaffe tôt dans la partie et a perdu contre Levon Aronian, pendant que Maxime Vachier-Lagrave a poussé au maximum une finale pour obtenir son point aux dépens de Georg Meier.

Vishy est en tête alors qu'il a déjà rencontré Magnus : que demander de mieux pour un super-tournoi ! | photo: Oliver Koeller

Vous pouvez (re)voir toutes les parties de cette édition 2019 du GRENKE Chess Classic en cliquant ci-dessous :

Après la fin du GRENKE Chess Open, le gigantesque hall de Karlsruhe était subitement presque désert, et la courte vidéo qui suit donne une bonne idée de la nouvelle atmosphère qui y règne :

Si vous voulez voir une vidéo récapitulative de cette quatrième journée, ne manquez pas notre Jan discutant avec Eric van Reem:

Caruana ½-½ Carlsen: Partie 16 du match

C'était la partie la plus attendue de tout le tournoi, et elle n'a clairement pas déçu ! Après que Magnus Carlsen a battu Jorden van Foreest, David Navara et Sergey Karjakin plus tôt cette année, avec la même Sveshnikov que celle employée lors du match à Londres, on aurait pu pardonner Fabiano Caruana si l'envie de changement lui était venue, mais il a décidé de prendre le taureau par les cornes et de continuer le débat théorique.

On se croirait presque de retour à Londres ! | photo: Eric van Reem, GRENKE Chess   

La partie a continué 7.Cd5, 8…Ce7 la variante que nous avions vue lors de la dernière partie à cadence classique et la seconde partie des départages à Londres, et ce n'est qu'au 14ème coup que Fabiano a dévié de la récente défaite de Karjakin face à Carlsen à Shamkir :


Au lieu de 14.Fe2, Fabiano a choisi 14.Da4 Fd7 15.Dc2. Magnus ne peut pas avoir été complètement sorti de sa préparation, puisqu'il n'a utilisé que 5 minutes pour 15…Fxb5 16.cxb5 Fe7, mais après 17.Fd3 il a réfléchi 15 minutes avant de jouer 17…Cf8!?


La question après la partie portait sur quand l'avantage des Blancs dans l'ouverture s'était évaporé : ceci est peut-être l'un des moments. Caruana sentait que cette position était très dangereuse pour les Noirs, et que son 18.b6!?, joué après une demie-heure de réflexion, était "le coup critique". Il semble cependant que cela a eu pour conséquence de justifier le coup de cavalier de Carlsen, car 18…Cd7 a été la réponse, et à la suite d'un jeu concret où les Blancs ont capturé en a7, les Noirs ont obtenu une bonne position. Concernant b6, peut-être que la menace était plus forte que l'exécution, et qu'un coup comme 18.0-0 pour garder la tension était sans doute la marche à suivre.

Magnus a eu beaucoup à penser en ce début de partie | photo: Oliver Koeller

Quoi qu'il en soit, ce n'est qu'une parmi tant d'autres positions presque impossible à évaluer, jusqu'à ce qu'en un éclair, la partie aille clairement dans le sens d'un des deux joueurs. Caruana a réalisé que les choses avaient mal tourné après 30.Dxh5:


Ici Caruana ne s'attendait qu'à 30…Th6, où les Blancs obtiennent une finale "avec un pion de plus pour des compensatiosn douteuses". Au lieu de cela, après 30…g6! 31.Dg4 Dxg4 32.Fxg4 la différence majeure est que les Noirs peuvent ici jouer 32…Tf4!, qui comme l'a dit Fabi, “force mon fou à aller sur une case horrible” (e6). Il a résumé la situation:

C'était une transition bizarre; d'une position où j'étais clairement mieux, et il ne m'a pas semblé que j'avais joué un mauvais coup, à une position forcée à la suite de laquelle j'ai une moins bonne finale : une fin très critique.

Cependant, Caruana a désormais l'habitude d'être dans ce genre de situations :

D'une certaine façon il y avait moins de pression. Je veux dire, on jouait la même variante que pendant le match, mais la pression était amoindrie en quelque sorte.

Il a trouvé des coups très précis qui lui ont permis d'éviter que les choses tournent au vinaigre, et même s'il n'était pas forcé, il est en toute confiance rentré dans une finale Tour contre Tour - Cavalier. Vous pouvez visionner la vidéo ci-dessous pour voir l'américain démontrer sa technique pour annuler la partie:

Cette nulle était une opportunité pour Peter Svidler de prendre la tête en solo, mais malheureusement pour ce dernier, ce n'était pas son jour :

Aronian 1-0 Svidler

Levon a obtenu sa première victoire pour cette édition 2019 | photo: Oliver Koeller

Dans une Anti-Marshall, Levon Aronian a posé sur l'échiquier sa nouveauté théorique, 18.Ccd2, peut-être joué en portant un masque puisqu'il avait réfléchi 11 minutes avant de jouer le coup  précédent :


Peter a dit à Levon à la suite de la partie qu'il avait auparavant analysé 18…Bxb3 19.cxb3 Qb5 20.Qxb5 Rxb5, mais qu'il l'avait rejeté une fois devant l'échiquier. Peter Leko pouvait le comprendre, en disant qu'il avait espéré jouer cette même nouveauté lui-même en 2017 (Harikrishna s'était trompé et ils n'avaient finalement pas obtenu cette position) et que même si la position a de bonnes chances de nulles, c'est "un cauchemar". Le problème est que "l'amélioration" improvisée de Svidler, 18…Rfe8?, lui a coûté la partie. Après 19.Dxa6! Ta8 20.De2 Cxa5 21.Fxe6 fxe6 il était prisonnier avec une structure de pions affreuse et des pièces désordonnées, et le fait de gaffer en lâchant un pion deux coups plus tard signifiait que la partie était déjà terminée bien avant la fin des hostilités au 38ème coup.

Le joueur qui a bien profité de la nulle de Carlsen est Vishy Anand:

Vallejo 0-1 Anand

Personne n'a dit que les choses allaient être faciles | photo: Oliver Koeller

Pour la deuxième fois en autant de jours, Vishy est sorti de l'ouverture avec en face de son roi une avalanche de pions. C'est peut-être une bonne excuse pour vous proposer une vidéo avec audio (!) exceptionnelle de Carlsen et Anand à la fin de leur partie (même si n'oublions pas le talent de Jan pour lire sur les lèvres !):

Vous pouvez voir ici que Magnus a manqué les coups gagnants à la fin de la partie pour une raison simple : il pensait que 56.De2 était gagnant, mais avait complètement manqué 56…Ce6! .

Face à Vallejo les choses semblaient tout aussi mauvaises, Vishy notant :

Je pensais que j'étais moins bien, tout simplement, parce que je sentais que son attaque était bien plus rapide que la mienne. Je ne saurais trop dire pourquoi je me suis retrouvé là-dedans.

Ce qui l'a sauvé, c'est que “Paco a pris trop de temps à essayer de trouver quelque chose de concret”, alors que Vishy pensait que pousser ses pions et transférer le cavalier f3 en g4 via h2 auraient donné aux Blancs un gros avantage :


Au lieu de cela, Vallejo a choisi le jeu de pièces, mais lorsque les fous de cases noires ont été échangés, il est devenu clair que les Noirs allaient être contents :


Le cavalier g5 a été facilement repoussé après h6 et Vishy a commenté : "cette case f4 est juste comme le nez au milieu de la figure". Au bout du compte, il n'a pas installé de pièce sur cette case, mais il n'a pas eu besoin de le faire dans la mesure où sa domination sur la colonne c a conduit Vallejo à un sacrifice désespéré qui n'a fait que rapprocher l'inévitable.

Naiditsch 1-0 Keymer

L'histoire habituelle pour le jeune Vincent Keymer. Les premières phases de la partie se sont très bien  déroulées pour lui, en comptant notamment une réflexion de 15 minutes de la part d'Arkadij Naiditsch au 3ème coup, en s'essayant à 1.e4 c5 2.Nc3 a6!?

Son jeu par la suite l'a conduit à être encensé par Levon Aronian :

En réalité je trouve que Vincent  est excellent positionnellement. Je sens ici la touche de Peter Leko : pas d'erreur positionnelle, toutes les pièces vont sur ces cases très subtiles.

Levon affirme être friand de ce genre de “combats stratégiques” tel que celui entre mené Naiditsch et Keymer, et lorsque Leko a soumis l'idée que c'était des "échecs arméniens", Aronian s'est alors enthousiasmé et a fait du Levon :

Ça me rappelle là d'où nous sommes venus : Shatranj, Chaturanga. Les pièces se déplaçaient lentement, on ne pouvait pas avancer le pion de deux, alors on bougerait doucement, très doucement nos pièces, et les alfils, les ancêtres des fous, entreraient petit à petit en jeu. C'est ainsi que les échecs devraient être, posés et magnifiques !

Ne manquez pas l'interview de Levon (et le reste des commentaires en direct):

Nous sommes revenus à la dure réalité pour le jeune allemand, malmené depuis sa première au super-tournoi, au 21ème coup :


21…g5! "était la marche à suivre pour les Noirs, fermant la position avec un énorme avantage. Après 21.f6? il pouvait simplement jouer 21…De8 et le pion e5 n'irait nulle part. Au lieu de cela, il a joué directement  21…Ccxe5?!, après quoi Arkadij a pu prendre en h6 et ouvrir la colonne f. La partie n'a ensuite plus été qu'une occasion pour Naiditsch de démontrer son talent offensif, avec une jolie façon de clore les débats. Ne manquez pas l'analyse de Pepe Cuenca :

Meier 0-1 MVL

Maxime Vachier-Lagrave a lui aussi gagné sa première partie| photo: Oliver Koeller

Maxime Vachier-Lagrave n'allait tout de même pas manquer à l'appel pour cette ronde où les mieux classés avaient leur chance d' "afficher leur supériorité", même si le choix d'une sous-variante (les joueurs étaient hors manuel au 5ème coup) n'a finalement rien apporté et la partie semblait se diriger tout droit vers la nulle. Maxime avait quand même le contrôle de la position avec un pion de plus, et après 70…Ch2 Georg Meier a fini par craquer :


Le cavalier est malheureusement en g2, mais après 71.Td1! c'est encore nulle. Après 71.Ta1 les tables de finales nous donnent un indice : 71…g3+! et mat en 31 coups. La différence entre les coups de tour est que le roi est maintenant obligé d'aller en g1, alors qu'après 71.Td1 il aurait pu aller en e2, avec Td2 comme réponse à Tb2+. 

Maxime n'a pas mis un pied de travers ce, jusqu'à la fin, et avec 83…Rb2! il a joliment illustré le problème dans la formation des Blancs :


La tour blanche ne peut quitter la première rangée à cause du mat, mais elle est déjà sur sa seule case sûre : un zugzwang parfait! Le triste 84.Tg1 a suivi, et Maxime a fini par démontrer comment gagner avec Tour contre Cavalier.

Ce résultat signifiait donc que Maxime rejoignait Caruana, Aronian et Svidler en 2nde position derrière Anand et Carlsen:


La Ronde 5 est la dernière avant le jour de repos et le déménagement vers Baden-Baden, avec Carlsen-Naiditsch, où l'on peut en toute légitimité s'attendre à des feux d'artifice. Arkadij a remporté consécutivement deux parties face à Magnus, lors des Olympiades de 2014 (sur les terres norvégiennes !) et lors du GRENKE Chess Classic 2015, bien que le champion du monde ait de son côté amassé quatre points face au natif de Riga. Keymer-Meier semble être la meilleure chance pour Vincent d'ouvrir son compteur avant de tomber face à d'autres monstres.

Suivez toute l'action à partir de 15:00 HAEC, Jan Gustafsson sera rejoint par Peter Leko en direct sur chess24.   

Voir également :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 7321972139
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

J'ai 16 ans ou plus.

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options