Dernières nouvelles

Reportages 6 juil. 2019 | 17:08par Colin McGourty

GCT Croatie 9 : Aronian tient tête à Carlsen dans une nulle de haut niveau

Levon Aronian a trouvé des ressources défensives brillantes afin d'éviter de devenir la 4ème victime d'affilée de Magnus Carlsen, dans une partie où le Champion du Monde a de nouveau montré une idée paradoxale dans l'ouverture. La seule victoire dans cette ronde 9 du Grand Chess Tour Croatie a été celle sauvage de Shakhriyar Mamedyarov sur Vishy Anand. Ian Nepomniachtchi a laissé s'échapper le gain contre Wesley So.

Magnus, surpris dans l'analyse post-mortem | photo: Lennart Ootes, Grand Chess Tour

Vous pouvez rejouer toutes les parties ci-dessous :

Carlsen ½-½ Aronian

Une journée difficile pour Levon Aronian, qui a tout de même fini par arrêter le poids lourd| photo: Lennart Ootes, Grand Chess Tour

Pour la deuxième journée d'affilée, Magnus Carlsen a réussi à placer une nouveauté dans un clash contre un rival clef. Ça a dû donner un air de déjà vu à Levon Aronian, car à Baden-Baden plus tôt cette année, il avait déjà joué la Viennoise contre Magnus, pour se retrouver face à une nouveauté (10.Fd2!?). A Zagreb, la position suivante avait été atteinte 45 fois dans notre database :


Dans toutes ces parties sauf une (15.h4), les blancs avaient roqué du petit côté. Il est facile de voir pourquoi roquer du côté "cimetière", comme l'a fait Magnus avec 15.0-0-0 n'avait jamais été tenté, bien qu'il figure dans les trois premières options de Stockfish.

Levon a déclaré :

Je pensais que c'est une idée intéressante. Je pensais que c'était très risqué, mais je n'arrivais pas à comprendre si je dois me développer comme je l'aurais fait dans une variante normale avec Cc6 ou si je dois essayer quelque chose comme Ca6. Donc d'un point de vue pratique, c'est probablement une bonne idée, qui vaut certainement le coup d'être essayée en pratique.

15...Ca6, laissant la colonne c ouverte pour attaquer le roi blanc était peut-être le vrai test, mais comme il l'avait fait à Baden-Baden, Levon a choisi une approche conservative, jouant le standard 15...Cc6 après 11 minutes. On a rapidement vu l'idée de Carlsen, avec la tour h1 s'aventurant dans un courageux voyage h1-h3-g3-g4-f4-f6 :


 :

Levon a dit avoir sous-estimé cette idée et Magnus a déclaré à Maurice :

C'était clairement une partie intéressante. J'avais cette idée très ambitieuse dans l'ouverture, qui n'est pas stupide, comme l'a montré la partie. Je peux facilement avoir une emprise solide sur les cases noires et je pensais que dans la partie j'avais réussi tout ce que je voulais, mais ensuite je ne pouvais trouver de coup pour l'achever, ce qui était assez frustrant, mais je ne sais pas si c'était possible.

SI les noirs s'étaient trompé, ils auraient pu se retrouver dans une situation comparable à celle de Stockfish contre AlphaZero :


Les coups d'Aronian 27...Df8! 28.Dxc3 Tc8! paraissaient avoir résolu ce problème. Rétrospectivement, Magnus s'est dit qu'il aurait peut-être dû choisir la finale légèrement supérieure avec 29.Txf7+, mais il ne l'a qu'à peine envisagé durant la partie car 29.Dd3 force 29...Dg7 après quoi les noirs semblent très mal. Levon a admis qu'il était inquiet au début, tandis que Magnus pensait qu'il devait y avoir un gain, même s'il n'a rien pu trouver "Ça a l'air tellement bien mais apparemment il tient d'une très belle manière. C'est étrange."

Giri a eu une belle remarque :

Le plus grand défi pour Levon, c'est de résister à la tentation d'abandonner ici. Je crois que l'envie est grande de tomber malade et de vomir sur l'échiquier !

Aronian a sur résister à la tentation et trouver le coup clef 31...h6!


La pointe est 32.Txh6? 32...f5! et soudainement, ce sont les blancs qui sont perdants, avec leur tour totalement hors jeu.

Magnus était frustré, mais il s'est avéré qu'il n'avait rien raté.| photo: Lennart Ootes, Grand Chess Tour

La nulle a été conclue en 49 coups, et Magnus a été forcé de conclure : "Peut-être que c'était juste une bonne partie !"
Retrouvez l'interview des joueurs après la partie :

 
Et ici l'analyse de cette nulle exceptionnellement bien jouée par le GM Daniel Fridman :

Mamedyarov 1-0 Anand

Vous pouvez retrouver l'analyse en anglais de la seule partie décisive de cette ronde par Jan Gustafsson, le secondant de Carlsen et spécialiste de l'ouverture jouée, la Viennoise :

Le moment critique de la partie était le sacrifice de qualité qui nous a rappelé celui qu'avait utilisé Anand lui-même pour battre Garry Kasparov dans la ronde 9 après 8 nulles de leur Championnat du Monde en 1995 :

Cette fois c'était au tour de Mamedyarov de sacrifier la qualité, ce qui a dû avoir un goût de revanche, car en plus de Kasparov, Anand avait aussi effectué un sacrifice similaire contre Mamedyarov lui-même !

Le classement à deux rondes de la fin :


A voir également :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 7321986488
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

J'ai 16 ans ou plus.

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options