Reportages 3 juil. 2020 | 11:51par Colin McGourty

Chessable Masters demi-finales : Une finale Giri - Carlsen !

"On se retrouve en finale". Ces mots avaient été soufflés par Magnus Carlsen, il y a une semaine, suite à la performance d'Anish Giri qui avait remporté haut la main son groupe de qualification. Son rêve vient donc se transformer en réalité. Magnus Carlsen l'a emporté contre Ding Liren en deux sets tandis qu'Anish a eu besoin d'un set de tie-break pour venir à bout de Nepomniatchi. Pourtant, tout n'avait pas commencé pour le mieux puisque Nepo avait remporté la première partie, avant de commettre une énorme gaffe dans la deuxième partie. Anish a ensuite scellé sa victoire dans la dernière partie avant l'Armageddon.

Giri et Nepo se sont rendu coup pour coup dès le début

Revivez la journée avec les commentaires en direct de Laurent Fressinet et JB Mullon : 


Le destin ?

Le Chessable Masters a commencé avec 12 joueurs qui étaient répartis au sein de deux groupes. A l'issue des phases qualifications qui ont duré 3 jours, Magnus Carlsen s'imposait dans le Groupe A en signant des victoires contre Harikrishna, Nakamura et Daniil Dubov (il s'est aussi incliné contre le joueur russe). Le lendemain, c'est l'idole de la SAAG, Anish Giri, qui raflait la mise dans le groupe B : il annula 8 parties et s'imposa contre Caruana et Ding Liren (suite à une déconnexion). Il n'en fallait pas plus pour que Magnus Carlsen félicite son meilleur ennemi ! 

Il s'en est ensuivi un tableau de 8 joueurs où les deux compères ne pouvaient se retrouver qu'en finale. Magnus a eu besoin seulement de six parties contre Caruana en quarts de finale. Pour Anish, ce fut un marathon de parties nulles face à Grischuk (7 au total, il l'emporta dans l'Armageddon suite à une nouvelle nulle). 

En demies, il y avait encore deux gros morceaux à écarter pour les deux joueurs: 

La prophétie de Carlsen s'est réalisée ! Magnus a démoli Ding Liren en deux sets. Il ne s'est incliné que dans une partie - celle où il abandonna après 4 coups en faisant preuve d'un grand fair-play puisque Ding avait perdu la partie précédente, qui devait se solder par la nulle, à cause d'une déconnexion. 

Dans l'autre demi-finale, Giri remportait le premier set 3-1 et a enchaîné 26 parties sans connaître la défaite jusqu'à ce que Nepo ne réussisse à trouver la faille pour s'octroyer le droit de disputer un tie-break. Les deux joueurs ont disputé un troisième set jeudi et c'est Anish qui l'emporta (vous pouvez consulter les parties ici):


Le début était tout particulièrement excitant pour les deux joueurs. Anish lança: 

Nous sommes en train de jouer de façon très attractive et je remercie Ian de rendre les parties si intéressantes. 

Ne manquez pas sa mémorable interview d'après-match: 

Analysons le déroulement des parties : 

Partie 1 : un début en fanfare

Giri a expliqué son approche au début du troisième jour : 

J'ai essayé de jouer les positions. De ce côté-là, ça a fonctionné. La première journée, j'ai gagné une partie, à l'issue de l'ouverture, donc j'ai essayé de reproduire le même scénario... Mais c'est clair qu'on ne peut pas  gagner de façon automatique tous les jours, c'est pourquoi j'ai juste voulu jouer aux échecs et ça m'a souri.

Cela a finalement fonctionné, mais dans la première partie une pointe tactique à la sortie de l'ouverture n'était clairement pas favorable à Anish Giri :

Les noirs se retrouvent sans défense et après 14...Fg6 15...Ff5 le cavalier b8 se retrouve sans aucune case de développement. L'avantage blanc prit de plus en plus d'ampleur jusqu'au critique 22...Ff6


La suite "brillante" et logique de cette partie aurait été pour Nepo 23...Th8!+ Rxh8 24. Dh4+ Rg8 25.Dh7+ Rf8 26.Fc5!  


Tout est absolument forcé, et si les noirs doivent jouer 26...Dxc5 il est clair que les blancs sont gagnants. Peut-être que Ian s'est emmêlé les pinceaux dans ses calculs en ne voyant aucune réponse après 26...Te7 ou 26...Fe7 mais, comme vous pouvez voir au-dessus, les blancs gagnent de manière forcée dans les deux lignes. 

Après une réflexion de 2 minutes 30, Ian joua 23.Rg1? permettant 23...Fxg5!, les noirs peuvent de nouveau espérer survivre dans cette partie. Après 24.Fxg5 Cc6! (le cavalier parvint enfin à se développer) 25.Fe3 les noirs pouvait stabiliser la position avec 25...De6! au lieu de cela 25...Ce5 26.Dh3 Cc4? un coup joué par Anish avec juste 15 secondes au cadran.

Un nouveau retournement de situation s'est produit après l'apparent bon coup de Nepo 31.Txc4? 


Giri joua 31...Rh8 et abandonna après 32.Dxg7 Dxg7 Te4+ mais le Hollandais aurait pu revenir dans la partie s'il avait trouvé l'incroyable 31...De1+! 32.Rh2 De5+! 33.Rh3 bxc4 34. Te3 Dxe3 35. fxe3 Rf6!


Ce n'est pas le genre de pointe que l'on peut trouver avec peu de secondes à la pendule, mais l'enfilade potentielle sur la colonne h, oblige les blancs à sacrifier leur fou puisqu'après 36.Ff4 36...Th8 donne la victoire aux noirs. L'ordinateur recommande 36.Fxg7 et on peut penser qu'Anish aurait survécu. 

Partie 2: Paillettes et gaffe

Anish avait besoin de revenir, et à la manière de Magnus qui l'a si souvent réalisé, il opta pour un Système de Londres. De prime abord, sa position semblait très prometteuse, mais il sembla s'égarer avant que Ian ne trouve un coup qui stupéfia les commentateurs: 

Bien que peu naturel, 30...Rf8! puisqu'il autorise une fourchette en d7, la raison est que les noirs ne peuvent pas jouer Cg3 tant que le roi est sur la colonne g (Tg2 gagne simplement un cavalier). Et après une petite réflexion, Giri décida de prendre en e4 et de contrôler la case g3.

Une fois que les commentateurs avaient fini de s'enthousiasmer sur Nepo, le joueur russe tomba dans un piège : 


37.Txf5! exf5 (Nepo eut besoin de 27 secondes pour se rendre compte de son erreur) 38.Cf2+ Rf6 39.Cxh1 et les noirs peuvent abandonner. 

Les hostilités continuaient mais Giri semblait plutôt satisfait de sa performance.

Les compteurs étaient remis à zéro et les deux joueurs n'ont pas réussi à se départager lors des 3 parties suivantes, deux rapides et un blitz, sans erreur particulière. Alors qu'on semblait se diriger vers un Armageddon, la mort subite survint une partie plus tôt. 

Partie 6 : Hésitation sur une attaque gagnante 

Les 22 premiers coups ne laissaient pas présager que la partie puisse prendre une tournure plus spectaculaire. Mais au lieu de répondre à 22...h5 avec le solide 23.h4, Anish opta pour 23.h3!?


Il dira ensuite: 

C'était un moment décisif avec 23.h3. J'ai effectivement loupé 23...h4!? parce que mon idée initiale avec h3 était de jouer 24.g4 mais 24...Cxe3 fxe3 Dg3+. Je ne pouvais pas rentrer là-dedans mais après 24.gxh4!, un coup de plus (24...Ff6?) et les choses ont tourné en ma faveur après 25.h5! Ce n'était pas mon plan, mais ça a marché. 

Giri continua: 

Ensuite, il décida de chercher une pointe tactique mais je pense que je suis plus rapide. Et, à la fin, en blitz, quelques miracles peuvent fonctionner, mais j'ai été chanceux de trouver cette idée où ma dame défend la case h1... C'est vrai que c'est une position que l'on juge souvent gagnante, mais c'est aussi le genre de positions typiques où l'on peut tout perdre sur un coup. En blitz, c'est du 50-50.

Nepo a tout misé sur une attaque sur la colonne h mais 34.Dxc6! et 37.d5! n'étaient pas seulement des coups d'attaque mais aussi une formidable ressource défensive: 


41.dxe6! signifie qu'après 41...Th2+ Rh1, les noirs n'ont aucune suite particulièrement convaincante vu que la dame blanche contrôle la case h1. "J'aime quand un plan se réalise" a presque soufflé Giri: 

C'est sympa quand les coups les plus naturels marchent, il s'agissait juste d'une succession de prises, et c'est très facile de calculer.

C'était toujours une course pour savoir qui allait mater en premier, mais Giri semblait toujours avoir les devants. Nepo abandonna à deux coups du mat.

Nous aurons donc notre finale rêvée: 

Magnus part avec la faveur des bookmakers, même si Anish a remporté leur mini-match lors du Magnus Carlsen Invitational, mais nous ne sommes jamais à l'abri d'une surprise. Giri a pointé un malencontreux commentaire de Nakamura lors du Lindores Abbey Rapid Challenge contre Magnus où Dubov finit par s'imposer.  

Giri:

Il disait surtout qu'il s'agissait d'une finale avant l'heure. Dans ce cas particulier (Giri vs Nepo), au vu de l'état de forme de Magnus, j'ai envie de dire que le vainqueur de ce match n'allait certainement pas gagner le tournoi ! Blague à part, Magnus est favori, il a montré de belles choses depuis le début du tournoi, de ce que j'en ai vu. Il a fait passer Fabi et Ding pour des enfants en quarts et en demies, mais bon contrairement à moi, ils n'ont pas de compte Twitter actif et ils ne disposent pas de mes facilités sur les réseaux sociaux, nous verrons ce qui ce passe! 

C'était le destin... mais quel destin ? 

C'est vrai que si on se jouait ce serait en finale, mais je ne pense pas que l'un de nous ait dit quelle serait l'issue de la finale. Dois-je me qualifier en finale pour m'incliner ou dois-je me qualifier pour la finale pour le battre? Quelle destin? Quel but? J'espère que nous allons y penser tous les deux et nous verrons comment vont se dérouler les choses en finale.

Anish est prêt:

J'ai impatience d'en découdre. J'ai accumulé beaucoup de confiance dans les derniers tours, surtout aujourd'hui. Je peux aussi battre quelqu'un lorsqu'il s'agit de jouer aux échecs. Je n'ai pas besoin de préparation. Je n'ai pas besoin de quoi que ce soit donc j'ai envie de me tester contre Magnus. Ce sera un sacré défi, c'est sûr. 

Touche final:

J'espère juste lui offrir une belle résistance car je sais que Ding et Fabiano sont très forts et ils ont été littéralement désossés. Je vais croire en moi, et comme le sait Magnus s'il gaffe, il y a de fortes chances que j'en profite! Nous y sommes. 

Comme en quarts et en demies, le match se déroule en 3 sets. Les hostilités débutent ce vendredi et peuvent s'étendre potentiellement jusqu'à dimanche. Le vainqueur empoche $45,000 tandis que le finaliste $27,000. En cas de succès, Giri se qualifierait automatiquement pour le final 4 du Magnus Carlsen Chess Tour Grand Final. 


Si Magnus gagne, il s'agirait de son deuxième succès sur le circuit donc cela permettrait de libérer une place pour un joueur n'ayant pas remporté le moindre tournoi. Pour l'instant, Hikaru Nakamura serait qualifié dans cette hypothèse bien que Ding puisse encore le dépasser à l'issue du Tournoi des Légendes qui se disputera plus tard. 

C'est là qu'on se rend compte que le 1/4 de finale entre Ding et Nakamura avait une importance bien plus grande qu'une simple qualification en demi-finale. 

Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 10539273532
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options