Reportages 14 sept. 2020 | 17:37par Colin McGourty

Carlsen et Nakamura co-vainqueurs du Chess 9LX

Magnus Carlsen et Hikaru Nakamura ont partagé la première place du tournoi et ont empoché la somme de 31250 $ après avoir terminé ex-æquo avec le score de 6/9. Le tournoi Chess 9LX était organisé par le club d'échecs de Saint Louis (USA). 

Magnus était vraiment tout proche de s'imposer en solo mais il galvauda sa position en un seul coup contre Levon Aronian. De son côté,  Hikaru était également contrarié d'avoir perdu un avantage obtenu à l'issue de l'ouverture lors de sa dernière partie contre Peter Svidler. 

Garry Kasparov n'a pas pu concrétiser son avantage de Tour + Fou contre Tour face à MVL, mais a terminé à une respectable 8e place.


Nakamura & Carlsen toujours inséparables

Vous pouvez visualiser l'ensemble des parties du Champions Showdown: Chess 9LX en utilisant le sélecteur ci-dessous :

Retrouvez les commentaires du GM Laurent Fressinet pour la dernière journée : 



Analysons le parcours de chacun des dix participants :

Les vainqueurs : Magnus Carlsen & Hikaru Nakamura, 6/9, $31,250 chacun

Il est tout à fait normal qu'un été d'échecs, sur internet, en raison du Covid, dominé par Magnus et Hikaru se termine par le partage de la première place entre les deux stars après une dernière ronde à rebondissements. Rien ne pouvait les départager :



Les deux joueurs ont perdu une partie et en ont gagné quatre, et tous les deux ont également battu MVL, Caruana et Firouzja. La seule différence est qu'Hikaru a battu Kasparov, tandis que Magnus a battu le partenaire d'entraînement de Garry, Svidler. 

Le respect mutuel entre les deux joueurs, qui s'est construit au cours de l'été, s'est poursuivi dans les commentaires d'après-match des joueurs. 

Kasparov, qui a entraîné les deux joueurs pendant un an à un moment donné, a minimisé le succès d'Hikaru : 


Je dois dire que Nakamura a eu beaucoup de chance. Il était perdant contre moi, contre Svidler lors de la dernière ronde et totalement perdant contre Alireza. [Alireza] l'a bien surclassé, mais le fait de dominer ne signifie pas gagner.


De tels propos, surtout pour des parties rapides, font généralement abstraction des fois où le joueur aurait pu marquer plus, et dans ce cas, Magnus a noté que c'était Hikaru qui avait pris l'avantage dans leur partie !   

Je suis très impressionné par ce qu'il a fait. Il a perdu la première ronde contre Dominguez, puis il est revenu. Il est évident qu'il m'a aussi un peu mis dans les cordes, donc s'il avait gagné ce match, il aurait gagné le tournoi... Il continue à trouver des moyens de battre ces gars, et la façon dont il joue est juste très impressionnante.


Hikaru lui rendit la pareille.

Je me demandais où se trouvait l'Armageddon en Fischer Random Chess ! Là aussi, j'attendais l'Armageddon. Nous avons évidemment eu un très bel été tous les deux. Nous nous sommes affrontés en finale de tous ces grands événements et je pense que cela témoigne de notre constance tout au long de la saison en ligne.


Magnus n'était pas déçu par l'absence de tie-break.


Tout aurait cependant pu se produire lors de la dernière ronde, dans laquelle les joueurs se sont retrouvés tous les deux à 5,5/8. Au cours de la pause faisant suite à l'avant-dernière ronde, Hikaru a eu le temps de travailler son service !

Au départ, Hikaru semblait être favori pour marquer un point complet après que le 2ème coup de Peter Svidler a choqué à la fois les modules et Hikaru.


L'avantage d'Hikaru semblait écrasant, jusqu'à ce que Svidler ne joue 8…f5:


Hikaru déboursa 2 minutes dans l'optique de trouver le gain. Il échoua et joua 9.exf6?, qu'il a jugé comme étant "atroce".

J'aurais dû mettre n'importe quel cavalier en f4, avec probablement un avantage pour les Blancs. Ensuite, j'ai perdu la tête et je me suis laissé aller parce que j'étais très déçu du scénario de la partie et j'ai eu beaucoup de chance de ne pas me retrouver perdant à un moment donné dans le milieu de jeu.


Peter a pris le contrôle, a gagné un pion et était proche de la victoire, mais Hikaru a réussi à tenir bon pour la nulle. C'était un bel exploit, compte tenu de la position en milieu de partie, mais on ne le devinerait pas à sa réaction quand le match nul a été signé !



Pendant ce temps, Magnus jouait une dernière journée presque parfaite, malgré quelques distractions ! Il a avoué qu'il avait regardé le football la veille, et que maintenant c'était la NBA et le tennis.

Le premier jour, Magnus avait brillamment battu Caruana avec un sacrifice de qualité, et contre Peter Svidler, il en a fait un autre, tout aussi victorieux.


La partie s'est terminée sur une faute de souris, mais dans ce cas-ci, on a eu l'impression qu'il s'agissait d'abréger la souffrance du joueur avec les pièces noires. Peter était dans une position très difficile avec 1 minute au cadran contre 15 pour son adversaire quand au lieu de 31...Txb6 il a opté pour 31...Tb7 ?? et a dû abandonner direct.


La dernière partie contre Levon Aronian était potentiellement délicate, car Levon savait qu'une victoire lui donnerait de bonnes chances de finir premier ex-aequo ou de remporter le tournoi. Magnus a cependant presque tout fait parfaitement, il commente : 

C'est vraiment dommage parce que j'ai l'impression d'avoir joué une partie très propre jusqu'à un certain point puis ça a un peu dérapé, et juste à la fin il y a eu un simple oubli. Ce sont des choses qui arrivent, bien sûr.




42.Cxc6+! était gagnant ou presque, tandis que 42.g6? Cxe7! 43.gxf7 Cxf7 a obligé Magnus à jouer prudemment pour tenir la nulle. Il explique ce qui a mal tourné.

Je pensais que 42.Cxc6+ Cxc6 43.g6 Fd5 et ensuite 44.Cg3 - je pensais aussi que 44.Re3 pourrait être encore plus facile en fait, parce que s'il prend b4 alors je joue Cg3 et il ne peut même pas prendre ce pion - mais je pensais que je pourrais aussi bien être hyper-précis et opter pour g6 d'abord, pour ne pas permettre Fd5, et ensuite bien sûr c'était une erreur. Je n'ai pas vu que son cavalier en e5 défendait f7 - c'était juste un gros oubli !



Mais même si la première place en solo n'était plus envisageable, Magnus n'a pas manqué de partager la première place.


Ma déception de la dernière partie a évidemment été atténuée quand j'ai vu qu'il n'avait pas gagné, ce qui m'a réconforté ! 



Magnus et Hikaru ont encore dominé la meute.


Regardons le parcours des autres joueurs.

3emes ex-aequo : Levon Aronian & Fabiano Caruana, 5.5/9, $17,500

Levon Aronian avait beau avoir été seul leader après son super 3/3 lors de la deuxième journée, sa seule défaite de la journée, face à un Maxime Vachier-Lagrave revanchard, lors de la deuxième partie du dernier jour, lui a laissé la lourde tâche de devoir battre Magnus avec les noirs dans la dernière ronde. C'était toujours très difficile, mais la nulle signifiait que la partie avait été réussie pour le double champion du monde d'échecs 960.


Fabiano n'était qu'à 7500 km de là où Maurice Ashley pensait qu'il se situait...

Le tournoi de Fabiano Caruana a été plus décousu, mais il a terminé en beauté avec des victoires avec les blancs sur Firouzja et Dominguez le dernier jour. Cette dernière partie a eu un côté inespéré, Fabi a remporté une victoire alors qu'il aurait dû être dans une position presque perdante. 


Fabiano a révélé pendant l'émission qu'il est actuellement en Allemagne, et la raison pour laquelle il ne joue pas au St. Louis Rapid & Blitz à partir de mercredi est qu'il sera en train de jouer en Bundesliga.  Cela commence ce jeudi, avec 8 équipes qui se disputent le titre.


Le Norway Chess suivra pour Fabi... Il pense que ça l'aidera, d'un point de vue pratique, si le tournoi des candidats reprend dans les délais prévus.



Pour moi, c'est idéal si cela commence effectivement le 1er novembre, parce que je pense que je serai le seul joueur à sortir d'un tournoi classique, et presque tous les joueurs du monde ont perdu l'habitude des échecs classiques. Je pense que jouer sur l'échiquier est un peu différent, et ce serait bien de s'entraîner au moins un peu dans un tournoi de haut niveau en Norvège, en jouant contre certains des meilleurs joueurs du monde, dont Magnus. J'ai donc l'impression que c'est un bon échauffement pour les candidats. Bien sûr que cela ne veut rien dire, cela ne garantit pas le succès ou ne signifie pas que je jouerai mieux que les autres joueurs, mais de mon point de vue, cela me fait me sentir légèrement avantagé par rapport à eux.




5e place: Wesley So, 5/9, $12,500

Wesley So est passé tout près de remporter le tournoi grâce à son style unique et hyper-solide. Il a fait six nulles, dont deux très rapides pour le Fischer Random Chess (14 et 20 coups), et aurait été à égalité pour la première place s'il avait gagné la dernière partie contre un Firouzja en difficulté tout le long du tournoi. Au lieu de ça, Alireza était mieux dès le deuxième coup et a battu le champion du monde d'échecs 960 en titre.


Mais si Wesley avait gagné cette partie, vous ne lui auriez certainement pas reproché quoi que ce soit, puisque ses deux victoires ont été acquises contre Peter Svidler et un certain Magnus Carlsen, qui n'a eu aucune chance ! 


6emes ex-aequo : MVL & Dominguez, 4/9, $8,750


Ces joueurs ont eu un tournoi similaire... de façon inversée ! Leinier Dominguez a commencé avec 2,5/3, égalé seulement par Magnus Carlsen, tandis que Maxime Vachier-Lagrave a terminé la première journée avec 0/3. Il est vrai que Maxime avait joué contre Carlsen, Caruana et Nakamura lors de la première journée, mais il reste à savoir pourquoi il a eu autant de mal aux échecs en ligne. Nous n'avons jamais vraiment eu de réponse, et finalement, nous n'en avons peut-être pas besoin, car le n°1 français a terminé avec le brillant 3,5/4. Leinier, de son côté et comme vous l'avez peut-être deviné, a terminé avec 0,5/4.


La partie qui résume tout cela est leur rencontre au début de la dernière journée, lorsque Dominguez s'est retrouvé pratiquement perdant après seulement 7 coups.



Le pion c7 ne peut être défendu, avec Ce7#. Si la partie a duré 73 coups, grâce à la valeureuse défense de Leinier, ses efforts ont été vains. 

8e place : Garry Kasparov, 3.5/9, $7,500


Le 13e champion du monde a été une fois de plus l'une des attractions les plus suivies de l'événement, et bien qu'il ait maintenant 57 ans, sa première journée a permis de s'assurer qu'il n'était pas hors du coup - une contre-attaque rondement menée pour battre Alireza Firouzja, de 40 ans son cadet, et une défense tenace pour faire match nul pour la première fois depuis 16 ans contre Magnus Carlsen en compétition officielle.


Voir Kasparov heureux après un tel événement est toujours une bonne nouvelle pour les fans ! 


Puis est arrivée le genre de mésaventure que Garry semble toujours subir à Saint-Louis (même si cette année ce fut de façon virtuelle), en l'occurrence un premove mal ajusté dans une position presque gagnante contre Fabiano Caruana. Il a réussi à stopper l'hémorragie pour la dernière journée, sans toutefois oublier ce moment. 


J'ai dû me remettre de la mésaventure d'hier et c'est pourquoi j'ai voulu jouer  de façon très solide. Je l'ai fait, car j'avais un mal fou à me remettre de la partie avec Caruana... Hier, trois positions gagnantes, et cette souris... comme quelqu'un l'a dit en plaisantant sur Twitter, les ordinateurs me détestent, et c'était une de leurs punitions !




Garry a terminé avec des nulles contre Aronian (empêchant son adversaire de finir premier ex-aequo), So et MVL, avec ce marathon de 123 coups, la partie la plus longue du tournoi. La fin aurait été belle si Garry avait pu gagner la finale Tour + Fou contre Tour, théoriquement nulle mais difficile à défendre, mais ce ne fut pas le cas. Néanmoins, la 8e place, et potentiellement la 6e sans la faute de souris, était très respectable pour un vétéran "non-professionnel".


La bonne nouvelle, c'est que l'appétit de Garry n'est toujours pas rassasié.


J'ai pris beaucoup de plaisir et tant que j'en aurai, je continuerai à jouer ce genre d'événements. 


9e place: Peter Svidler, 3/9, $7,500


Peter a dû lutter avec sa souris lors de la dernière journée mais, comme nous l'avons vu, il a failli battre Hikaru Nakamura, ce qui aurait pu avoir un énorme impact sur la conclusion du tournoi. Dans ce cas, il aurait terminé au même rang que Kasparov, mais peut-être que le fait de ne pas l'avoir fait a contrebalancé le sentiment de culpabilité de Peter d'avoir battu Garry dans le tournoi, malgré avoir galéré durant les 16 (!) parties d'entraînement avant l'événement. La victoire contre Garry a été la seule victoire de Peter dans ce qui a été une prestation décevante pour le triple champion du monde d'échecs 960.



Spoiler alerte ! (presque)

10e place: Alireza Firouzja, 2.5/9, $7,500

On peut imaginer qu'on ne verra pas souvent Alireza Firouzja terminer bon dernier d'un tournoi dans les prochaines décennies ! Le jeune joueur de 17 ans participait pour la première fois à un événement organisé à Saint-Louis et encaissa 6 défaites, pour 2 victoires et un match nul. Il a cependant terminé sur une bonne note, avec une victoire lors de la dernière ronde, alors qu'une victoire de son adversaire, Wesley So aurait permis au joueur américain de terminer premier ex-aequo.



Alireza a été sur le point d'entacher la journée d'Hikaru, en commentant :


Je pensais à ça en démarrant la journée... J'avais l'impression de pouvoir détruire le tournoi de n'importe qui en gagnant une partie, sans que cela ne change quoi que ce soit à mon tournoi. 



Alireza a galvaudé de nombreux avantages tout au long du tournoi. Kasparov commentait : 

C'est un grand talent, absolument. Je pense que c'était un peu difficile pour lui parce que c'est la première fois qu'il participe à ce genre de tournoi de haut niveau. Il n'a pas eu de chance contre moi, c'était très serré... J'étais complètement perdant, il pouvait gagner de plusieurs façons, mais il avait de gros problèmes au cadran et je pense que l'issue de la partie l'a affecté pour la suite du tournoi. Il ne se sentait pas bien après avoir perdu cette partie, il ne pensait pas qu'il méritait de perdre...


Je suis sûr que nous reverrons encore d'Alireza et je pense qu'il est un excellent apport pour ce genre d'événements.


Le plateau des tournois de St. Louis Rapid & Blitz 


Alireza peut rebondir immédiatement dans les tournois de blitz et rapide à Saint Louis qui commencent mercredi. Le calendrier sera équivalent à celui auquel nous sommes désormais habitués : 3 jours de parties rapides suivis de deux jours de blitz, avec le retour des échecs classiques. 4 changements concernant les participants : Caruana, MVL, Kasparov et Svidler sont remplacés par Nepomniachtchi, Grischuk, Harikrishna et Xiong. Les parties commenceront à 20h00 CEST et seront en direct sur chess24.


Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 10606945290
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options