Reportages 20 avr. 2021 | 11:42par Colin McGourty

Candidats R8 : Caruana s'offre MVL et relance le tournoi

Pour la reprise des Candidats, Fabiano Caruana a fait tomber le co-leader Maxime Vachier-Lagrave au terme d'une partie spectaculaire. Si Maxime a eu la bagatelle de 389 jours à sa disposition pour essayer de résister avec les pièces noires, Fabi a concocté une nouveauté incroyable (en sacrifiant 3 pions et une pièce). MVL a beau avoir défendu "comme une machine" selon les termes de Magnus Carlsen, il a dû rendre les armes après 6h d'une bataille intense. Ian Nepomniachtchi est désormais seul leader après avoir annulé contre Anish Giri, tandis que la première victoire de Kiriil Alekseenko met quasiment un terme aux espoirs d'Alexander Grischuk. 


Anatoly Karpov a eu la chance d'effectuer le premier coup "symbolique" d'une partie qui restera longtemps dans les annales. | photo: Lennart Ootes, official website

Il y a certes eu deux nulles relativement rapides dans les parties qui ont opposé Wang Hao à Ding Liren et Nepomniachtchi à Giri, mais les deux autres parties, totalement épiques, nous ont tenu en haleine pendant près de 7h. Revisualisez les parties de la huitième ronde, avec l'analyse du module, en utilisant le sélecteur ci-dessous : 

Retrouvez les commentaires des GM Laurent Fressinet et Jules Moussard. 

Caruana 1-0 MVL: “Un véritable cauchemar”

Cette partie, qui opposait le principal favori du tournoi et l'actuel leader du tournoi, était celle que nous attendions tous depuis plus d'un an. Tout ce qu'on peut dire, c'est qu'elle a livré toutes ses promesses. Le GM danois Peter Heine Nielsen avait annoncé qu'elle était "absolument capitale" pour la suite du tournoi dans l'une des vidéos proposées sur la page. Il avait deviné également, avec Jan Gustafsson et Laurent Fressinet, que Maxime Vachier-Lagrave resterait fidèle à sa bien-aimée Najdorf malgré le fait qu'il ait eu un an de préparation pour cette partie. 

On peut dire que Fabiano a bien travaillé pendant 1 an pour cette partie | photo: Lennart Ootes, official website

Il ne s'agissait pas seulement d'une sicilienne Najdorf, puisque MVL a décidé d'entrer dans la variante du pion empoisonné, ligne avec laquelle il s'était incliné contre Nils Grandelius et Caruana au Wijk aan Zee en janvier dernier. Etait-ce raisonnable de laisser une telle cible à Fabiano et à son secondant Rustam Kasimdzhanov ? On pouvait s'attendre à ce qu'ils soient tous les deux prêts à dénicher une nouveauté. 

10.e5 au lieu de 10.Fe2 était le premier changement par rapport à la partie Caruana-Vachier-Lagrave jouée à Wijk an Zee. Il s'agissait d'une ligne que Magnus avait préparé avec Garry Kasparov lorsqu'ils avaient eu une collaboration en 2009. Si la ligne débattue était très connue, la véritable nouveauté est survenue avec 16.c3!? qui a laissé MVL réflechir 18 minutes. 

Magnus Carlsen commente la tactique choisie par Maxime :

Il croit fermement à ce qu'il fait, il a entièrement confiance en son répertoire... Le souci c'est qu'il peut être surpris de façon désagréable, comme cela a été le cas aujourd'hui. Je ne vois pas de pointe immédiate, vous non plus je suppose, mais je peux vous assurer que cela a été analysé avec un nouveau logiciel (intelligence artificielle). La position que MVL a maintenant est vraiment délicate. 

En lui-même, le coup joué par Caruana fait office des première suggestions de l'ordinateur... Il a donc forcément été analysé par Maxime qui a déclaré après la partie "je ne me rappelais plus des détails". Le pire était à venir ! 16…Fc5 17.Fg3 Dd5 mène à l'incroyable 18.Fc4!!

Si rien n'est encore terminé avec la prise de la pièce par la dame noire 18…Dxc4, Fabiano a enchaîné tempo 19.Fd6! Maxime s'arrêta 28 minutes avant de jouer l'excellent 19…Cf6!, qui a été totalement approuvé par son adversaire: “J'étais assez triste qu'il le joue car je considérais qu'il s'agissait d'un coup pas facile à trouver".

20.Cxc5 a été la réplique immédiate de Caruana et Magnus se demandait ce qui pouvait bien traverser l'esprit de MVL à ce moment-là.

Je crois qu'il s'agit d'un véritable cauchemar ! Je pense qu'il arrive à s'en sortir mieux que je ne le ferais, par exemple. Il a quand même l'habitude de se prendre des préparations. C'est juste désagreable de se dire qu'on se retrouve dans une telle position, très compliquée, et que notre adversaire, lui, soit dans sa zone de confort puisqu'il a tout préparé. C'est juste un cauchemar. 

Caruana a déclaré :

C'était l'idée de Rustam, nous l'avions depuis quelque temps. Je ne savais pas si elle allait fonctionner ou non. Généralement, j'essaie de mettre de la pression sur mon adversaire dès le début de partie. 


“Evidemment, cela a marché !” a répliqué Maxime, qui a joué parfaitement les coups suivants, et l'on se disait qu'il pourrait peut-être rééditer l'exploit de Ding Liren dans la première partie du tournoi. Le n°1 chinois s'était retrouvé dans une position délicate à l'issue d'une nouveauté de Caruana avant de battre l'américain.  

L'association Rustam/Fabi est de retour ! | photo: Lennart Ootes, official website 

Cette fois, Maxime a réussi à rentrer dans une finale, et aurait pu s'en sortir au 26e coup. C'est une position dans laquelle Caruana a tendance à exceller, comme l'a souligné Magnus fort justement. 

Alors, bien sûr, comme vous l'avez dit, sa préparation est exceptionnelle, sa profondeur de calcul est très bonne également. Sa concentration est immense. Et c'est un joueur un peu atypique puisqu'il arrive toujours à s'adapter aux nouvelles circonstances de la partie, il regarde des coups que je rejette de prime abord. Dans la plupart des positions, il aura tendance à analyser plus de coups que moi, donc il peut parfois me surprendre avec des idées que je n'aurais pas pu trouver. Je dirais que c'est ce qui fait sa principale force. 

Dans cette position, cependant, Fabiano a confié que 26…Ta7! aurait permis aux noirs d'assurer la nulle. Au lieu de sauver la qualité, Maxime a préféré défendre son cavalier avec 26…Ce4!?, ce qui a mené à une bataille stratégique intense qui vit son point d'orgue au 43e coup :  43.Tb6+ Tc6.

Fabiano a réfléchi pas mal de temps avant d'opter pour la finale émanant de 44.Txc6+ Cxc6, et son hésitation était compréhensible : en effet, la table de Nalimov (7 pièces) nous précise que la position est nulle avec un jeu parfait des deux côtés.

“Je pensais vraiment que la nulle serait facile mais ça s'est compliqué” a déclaré Maxime pour résumer la finale. “Je préfère jouer largement cette position à une position tendue d'une Najdorf !” a expliqué Magnus ! 

Si Maxime a joué de façon "surhumaine" selon Magnus pour trouver des défenses, où coup après coup, un seul coup permettait aux noirs de tenir la position. Le champion du monde en est même venu à dire "ce gars est un monstre" pour qualifier MVL. Après 55…Ch6 les blancs sont désormais gagnants.

Nos commentateurs pensaient que Maxime avait trouvé la bonne combine pour faire nulle en plaçant le cavalier en g7 (en fait 56...Ce7 ou 56...Cg7 aurait sauvé la nulle). La seule crtique que l'on puisse faire porte sur le temps utilisé par MVL pour jouer ce coup : 13 secondes.

Pour vous montrer à quel point la position était difficile, les tablebases montraient que Fabi avait laissé échapper le gain avec 60.Rg4 avant que 62...Ce7 (62...Cc7!) ne soit la dernière erreur. Si les deux joueurs étaient d'accord pour dire que 67…Rf7 était l'erreur décisive, le fait est que 67…Ce7 est aussi perdant même si ça offre une défense plus poussée.

En tout cas, après 68.Rf4! il était sûr que le roi de Fabi arrive en h5. David Howell a expliqué pourquoi MVL aurait sûrement tenu la position s'il avait mis son cavalier en g7 plus tôt. 

6 coups plus tard, la messe était dite. Caruana a gagné "sur demande" pour rattraper MVL au classement général, ce qui lui redonne une chance d'une potentielle revanche contre Magnus Carlsen pour le titre de champion du monde. 

Retrouvez l'analyse détaillé du GM Adrien Demuth ci-dessous.

Et voici la conférence de presse d'après-match.

Fabiano a déclaré que le tournoi des Candidats était “irréel”, et que l'année qui s'est écoulée lui a sûrement été bénéfique.

Je pense qu'à la fin du tournoi on saura à qui la pause d'un an a été bénéfique. Je me suis dit que c'était une bonne chose parce que l'an dernier je n'étais pas en bonne forme. Je ne jouais pas correctement et mon espoir reposait sur le fait que je parvienne à mieux jouer cette fois-ci. 


Caruana et MVL se retrouvent désormais à un demi-point de Ian Nepomniachtchi, un autre joueur qui a bénéficié du report du tournoi, puisqu'il se sentait malade en mars dernier et qu'il avait perdu la 7e ronde contre MVL. 

Nepomniachtchi ½-½ Giri

Ian Nepomniachtchi se retrouve seul en tête à six rondes de la fin | photo: Lennart Ootes, official website

“J'ai eu un an pour trouver un avantage pour les noirs sur 1.e4 et je dois vous avouer que j'aurais encore besoin d'un peu plus de temps !” a glissé Anish Giri. Nepo a confié que le choix de Giri (sicilienne  Sveshnikov) l'avait surpris. Anish l'a dédié à Magnus Carlsen, observateur de cette première ronde. 

J'essaie de le rendre heureux. De lui apprendre quelque chose en jouant moi-même la  Sveshnikov. C'est le plus que je peux faire aujourd'hui. 


Magnus était plutôt sceptique quant aux choix d'Anish pour affronter la position très solide de Nepo. Alors que la partie devenait intéressante, les deux joueurs ont décidé de faire une nulle par répétition. Pour le champion du monde, la décision de Ian est surprenante.

Cependant, les deux joueurs ont leur raison et après quelques explications techniques, ils ont résumé brièvement la situation à Anastasia Karlovich.

Nepomniachtchi: Les blancs n'ont rien eu dans l'ouverture, d'où la nulle rapide.

Giri: Nous étions tous les deux en train de faire tourner le ballon, au milieu du terrain, sans que l'un des deux ne décide de tenter une frappe. 


La conférence d'après-match était vivante avec Anish qui soulignait qu'il avait pris l'avion pour la première fois depuis un an. Il a le sentiment de ne pas avoir quitté le tournoi. 

La salle de jeu était identique que la dernière fois donc je me suis dit que seulement une journée avait passé mais il s'agissait en fait d'une année. J'étais assis sur cette chaise hier, à la ronde 7, et cette fois aujourd'hui lors de la ronde 8. Dans un sens, c'est comme si rien ne s'était passé cette année. 

Cela nous mène à une partie où il ne s'est rien passé.

Wang Hao ½-½ Ding Liren

Les deux stars chinoises Ding Liren et Wang Hao étaient relâchées après leur partie| photo: Lennart Ootes, official website

L'impression que nous avions était d'assister à une ligne très aigüe de l'Ecossaise, jadis jouée par Garry Kasparov, mais il ne s'agissait que de répétitions de parties qui avaient déjà eu lieu. Par exemple lors de Chigaev-Predke en Super League Russe 2019 ou entre Christiansen et Leko au FIDE Grand Swiss

Magnus a souligné que la stratégie de Wang Hao était de jouer de façon solide en attendant qu'un de ses adversaires se montre trop entreprenant pour lui porter l'estocade. Une stratégie qui rappelle quelques souvenirs sombres pour David Howell. On peut dire que David Howell aurait pu disputer les Candidats s'il avait battu Wang Hao, lors de la dernière ronde de l'Isle of Man en 2019. David a décidé de trop presser son adversaire et s'est finalement incliné. Wang Hao a remporté le tournoi avec un ticket pour le tournoi des Candidats. 

Wang Hao a confirmé à demi-mots cette stratégie même s'il a dit que son principal objectif était de ne commettre aucune erreur. Il a un autre élément de réponse : 

J'ai eu un souci avec le décalage horaire, je n'ai pas bien pu dormir donc j'ai décidé de jouer quelque chose de facile : tester l'analyse et la préparation de mon adversaire en me disant que s'il connaissait ce serait une nulle. 


Le n°3 chinois a déclaré qu'il "n'avait que très peu de chances de gagner le tournoi". Il se sent relâché même si la partie n'arrange en rien sa situation. En fait, il se retrouve même bon dernier provisoire puisque Kiriil Alekseenko a décroché sa première victoire dans le tournoi. 

Alekseenko 1-0 Grischuk     

Personne n'a dit que ce serait simple ! | photo: Lennart Ootes, official website

Dans une interview réalisée en amont du tournoi des Candidats, Alekseenko avait décrit son approche. 

Je vais essayer de jouer de la façon la plus profonde possible, en cherchant des lignes tendues. Si je peux choisir entre la simplification et les complications, j'opterai toujours pour la seconde.  


Une approche qui colle parfaitement à Alexander Grischuk, un joueur que Kiriil aimerait bien imiter. Dans leur joute, les deux joueurs se sont vite retrouvé en crise de temps. Kiriil a navigué en eaux troubles, avec une nouvelle ligne du pion empoisonné, cette fois dans une française !  

Il a trouvé un chemin pour centraliser son roi : Magnus ne pouvait qu'approuver.

Puisque Kirill n'avait plus que quelques secondes au cadran avant de jouer 35.Rd4!? on pouvait croire que le jeune russe avait commis une erreur. Il n'en fut rien... 


Grischuk a noté qu'il aurait pu simplifier la position et prendre la nulle avec 35…Txd6+, mais il décida de jouer davantage avec 35…Fb3, où les blancs en délictasse – la double menace Txd6+ et Fxd1 est-elle décisive ? – Kiriil a sorti 36.Txg7+ Rxg7 37.Txd3. Le jeune russe jugeait sa position comme légèrement avantageuse, sans que le moindre risque ne soit encouru. 

Magnus s'est ensuite demandé si Grischuk ne voulait pas que Kiriil force le gain.

Kiriil n'avait pas besoin de plus de provocation, tandis que 50…g5!? au lieu de Tc7 qui assure la nulle, lui a donné une vraie opportunité. Grischuk concédait qu'il aurait pu pousser davantage encore tout en admettant qu'il avait clairement sous-évalué les chances du pion e. Il a ensuite commis l'erreur de perdre son pion a, ce qui scella son sort.

Grischuk a vu son vœu exaucé : les interviews de parties décisives ont lieu de façon séparée. 

Kirill a donc gagné sa première partie dans un tournoi des Candidats. Un succès de plus dans une année qui l'avait vu terminer son cursus universitaire et obtenir son permis de conduire. Désormais, Grischuk a un Everest à gravir pour avoir une chance de jouer contre Magnus. 


Cela commence dès aujourd'hui pour Sacha, avec une nouvelle partie contre un compatriote puisqu'il affronte Ian Nepomniachtchi. Nous retrouvons aussi un match entre les deux vainqueurs du lundi : Alekseenko-Caruana.


Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 1

Invité
Guest 12937954288
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options