Reportages 20 mars 2020 | 22:40par Colin McGourty

Candidats 2020, Ronde 3 : Ding Liren bat Caruana

Ding Liren est de retour dans ce Tournoi des Candidats 2020 après avoir battu la tête de série Fabiano Caruana à la 3e ronde. Une troisième défaite consécutive paraissait plus plausible lorsque Fabi a blitzé ses 17 premiers coups alors que Ding était descendu à 25 minutes à sa pendule. Mais le numéro 1 Chinois s'est accroché, a consolidé sa position et a finalement montré que Caruana n'avait rien pour les deux pions qu'il avait sacrifiés. Les autres parties furent des nulles très animées qui laissent Ian Nepomniachtchi, Maxime Vachier-Lagrave et Wang Hao en tête avec 2/3 avant la première journée de repos.

Ding Liren interviewé par sa compatriote Hou Yifan après sa victoire | photo: Lennart Ootes, official website

Le choc entre les deux favoris annoncés avant le tournoi était devenu une must-win pour Ding Liren et, contre toute attente, il a réussi ! (Cliquez sur un résultat dans le sélecteur ci-dessous pour rejouer les parties avec l'analyse de l'ordinateur)

Cette partie a été commentée en live et en intégralité par Laurent Fressinet et Adrien Demuth, rejoint à partir de 13h par Iossif Dorfman. Revisionnez le direct ici :


Sans oublier le récap de la ronde dans l'after avec Jean-Baptiste Mullon et Laurent Fressinet

Parlons des parties !

Ding Liren 1-0 Fabiano Caruana

Voilà qui ressemble plus à Ding Liren ! | photo: Maria Emelianova, official website

Bien qu'étant entré dans le tournoi comme l'un des deux grands favoris, Ding Liren a connu un départ catastrophique. Il a gaffé dans une bonne position contre Wang Hao et a ensuite joué une partie contre Maxime Vachier-Lagrave qui était si mauvaise que Magnus a estimé que cela ne pouvait s'expliquer que par ce qu'il s'était passé la veille. Comment Ding a-t-il essayé de renverser la situation ?

Hier, je me suis beaucoup préparé, mais pas pour cette partie, juste pour des choses générales. Je voulais retrouver la façon dont j'ai joué dans le passé, dans ma meilleure forme et je veux la retrouver.

Il a toutefois admis qu'il était "très frustré" par le déroulement de l'ouverture. Son principal rival, Fabiano Caruana, a choisi la défense slave, ce que Magnus a qualifié de "plus qu'une petite surprise". Fabiano l'avait jouée pour la dernière fois à Gibraltar il y a trois ans, c'est alors qu'il a joué une  nouveauté extraordinaire, 9...e5 !?


Cela a plongé Ding dans une réflexion de 17 minutes avant qu'il ne joue 10.Cxe5, qui fut accueilli par 10...Fc2 ! Ce piège (11.Dxc2 Dxd4+) a rappelé à Jan des souvenirs qu'il aurait préféré oublier datant de l'open de Bangkok 2018 :

Mais le n°1 Chinois n'a pas gaffé, et après 11.Dd2 c5, il a résisté à la tentation de jouer pour la nulle avec 12.dxc5, à la place, il joua 12.d5! Il commenta après :

A un moment, je voulais jouer dxc et faire nulle rapidement, puis je me suis dit que ce n'était pas mon style et que je devais jouer la ligne la plus critique.

Cette décision lui a coûté 17 minutes supplémentaires, et Fabiano a maintenu un maximum de pression en blitzant ses coups, allant même jusqu'à sacrifier un deuxième pion avec 14...c4.

On était dans un cas où la vitesse avec laquelle Fabiano jouait ses coups, et l'évaluation de l'ordinateur racontait deux histoires différentes. Au 17e coup (et 17...Cg6!? est un de ces coups qui ont pu être une bévue impunie) Fabiano avait toujours l'heure et les 40 minutes avec lesquelles il avait commencé, alors que Ding Liren n'avait déjà plus que 25 minutes. Fabiano était-il toujours dans sa préparation ? Réfléchissait-il sur le temps de son adversaire ? Ou bluffait-il complètement après s'être rendu compte que quelque chose avait mal tourné ?

Lorsqu'on essaie d'identifier le point de non-retour, la position après ‌22.Rf1 est candidate :


Les noirs ont l'air d'avoir de bonnes compensations après 22...Te5! 23.Dh3 Db4!, mais après 22...h6!? 23.Td1 Db6 24.Td2 De3 25.Tc2 a6 26.Dh3 b5 27.Dg3 Ding était sûr d'être bien mieux :


Les blancs ont juste 2 pions d'avance, et après 27...b4 (27...Tec8! aurait gardé un peu d'espoir) ‌28.Cd1 Db3 29.Td2 Dxa4 30.Df2 les blancs ont rendu un pion pour une domination positionnelle totale. Ding commenta :

Peut-être qu'il a été trop lent. Il a joué beaucoup de coups de pions, donc j'ai pu développer ma dame sur une meilleure case. Après ça, c'est complètement gagnant pour les blancs.

Fabiano a ensuite sacrifié une pièce, mais les justifications pour ne pas abandonner n'étaient pas l'évaluation objective de la position mais la forme douteuse de Ding Liren et le fait que le n°1 Chinois n'avait plus beaucoup de temps à sa disposition. En fait, Ding a passé le contrôle du temps avec un temps confortable de 4 minutes à sa disposition, Magnus faisant l'éloge de sa gestion du temps. La partie ne s'est finalement terminée que lorsque Fabi a jeté l'éponge au 59e coup (il semble qu'il était si contrarié qu'il n'a même pas évité la poignée de main !) :

Ce résultat remet soudain Ding Liren sur le devant de la scène, à un point seulement des leaders à 11 rondes de la fin et avec une victoire contre son plus grand rival en poche ("la confrontation directe" est le premier départage). Pour Fabiano, c'est un signal d'alarme : il ne pourra pas s'élancer tranquillement vers la victoire, même s'il est peu probable qu'il ait un jour pensé pouvoir le faire !

Fabiano Caruana semblait sur la bonne voie pour faire un grand pas vers une revanche contre Magnus, mais au lieu de cela, il a trébuché | photo: Lennart Ootes, official website

Les trois autres parties furent nulles mais non sans une certaine forme de combat dans chacunes d'elles. Commençons par la partie la plus calme

Anish Giri ½-½ Maxime Vachier-Lagrave

MVL, en remplacement tardif de Teimour Radjabov, n'a pas eu le temps de se constituer un arsenal de nouvelles armes comme semble l'avoir fait Fabiano. Ce n'est donc pas une surprise qu'il ait joué sa fidèle Grünfeld contre Giri. Anish a joué la sous-variante 5.Fd2 et semblait obtenir une position très prometteuse, mais il n'a pas réussi à organiser une attaque côté roi avant que Maxime ne parvienne à simplifier en une finale qu'il a décrit comme "légèrement inférieure" mais "tenable" - Magnus, spectateur, a appalé cela "l'école française de la souffrance" !

Ne manquez pas la conférence de presse puisque Giri était à son plus haut niveau. Il a dit de la salutation du coude au lieu de la poignée de main que nous avons vue de la part de Ian Nepomniachtchi ces deux derniers jours que, "de toutes les façons possibles de montrer du respect les uns envers les autres, c'est vraiment la plus effrayante", et a recommandé de saluer plutôt comme les gens le font avant les parties de Shogi.

Comme si le monde n'avait pas assez à faire de nos jours... | photo: Maria Emelianova, official website

Il a qualifié les jours de repos de "dangereux" car c'était une nouvelle occasion de tomber malade, avant de commenter les contrôles quotidiens :

En fait, le problème, c'est que le médecin vous examine deux fois par jour et qu'il vous dit simplement que vous n'avez pas de fièvre et que votre gorge va bien, mais il ne vous dit pas que vous jouez comme un idiot et que quelque chose ne va vraiment pas dans votre cerveau, et pas la gorge ou la fièvre (...) Elle me dit que je vais bien, mais je ne vais pas bien. Je vois comment je joue ! Ce n'est pas bien, mais le médecin me dit deux fois par jour que tout va bien, alors je ne crois pas à tout ça.


Grischuk ½-½ Wang Hao

Il n'y a pas que les contrôles de santé auxquels les joueurs sont confrontés chaque jour | photo: Maria Emelianova, official website

Pour la troisième fois consécutive, on pourrait dire qu'Alexander Grischuk a raté un demi-point en raison de sa gestion du temps notoire, mais dans ce cas-ci, il ne s'agissait pas pour Grischuk de simplement dormir sur l'échiquier. Magnus Carlsen a été très impressionné par son 19.f3 ! dans une défense Petroff, limitant le cavalier f6 et atténuant l'effet du Fd4 :


Grischuk était également satisfait de ce coup, mais il a expliqué :

Ici, je ne vois rien, je ne peux rien calculer. Par exemple, il m'a fallu une heure juste pour remarquer ce coup de f3, qui était très important, parce que sinon je pense que les Noirs font plus ou moins une nulle avec Fd4, Cg4. Et je n'ai pas vu ce coup - il m'a fallu une heure rien que pour le voir ! Parfois, il n'y a pas de raison d'avoir des problèmes de temps, mais ici, si vous êtes complètement aveugle, c'est plus ou moins compréhensible.

L'avantage des Blancs a pris des proportions dangereuses jusqu'à ce que, en moins d'une minute, Grischuk joue 34.g5 ?


Cela a permis ‌34...Ce4+ ! 35.Fxe4 (35.fxe4 dxe4 et si le fou se retire 36...d3+ serait gagnant) 35...dxe4 et une nulle était inévitable. Wang Hao a admis qu'il avait été dans le même pétrin que Giri contre lui la veille et a résumé, "J'ai vraiment eu de la chance d'avoir ce piège et de faire nulle".

Alexander se lamenta :

Le pire, c'est que j'ai même vu ce Ce4+ il y a quelques coups, parce que tu pouvais le jouer il y a longtemps, mais à ce moment-là tu aurais eu un pion de moins, donc j'ai vu ce coup et il ne marchait pas à ce moment-là, et puis le problème était que les Noirs ont déplacé leur Roi vers la colonne e, ont éloigné leur Tour de la colonne eet donc je l'ai complètement oublié, et puis ils ont ramené leur Roi en f7 et ont joué à nouveau Te8 et j'ai juste complètement oublié. C'était la pire des choses. À part le fait que c'était une énorme bévue, le pire, c'est que je l'avais déjà vue plusieurs coups auparavant.

It was a brave time to ask Grischuk the stock question about what he was going to do on the rest day, but that provided a good chance for some humour in our coronavirus times:

C'était un moment courageux pour poser à Grischuk la question de ce qu'il allait faire pendant la journée de repos, mais cela lui a donné une bonne occasion de faire un peu d'humour en cette période de coronavirus :

D'habitude, pendant un jour de repos, le matin je vais au musée et le soir au théâtre, mais maintenant tout est fermé, donc c'est vraiment pas de chance !


Kirill Alekseenko ½-½ Ian Nepomniachtchi

Alekseenko, 22 ans, fait un début correct pour son premier supertournoi | photo: Lennart Ootes, official website

Ici, nous avons pu voir un invité très rare au plus haut niveau, la Défense française, et la super tranchante variante Winawer . Les plus de trois minutes que Kirill a passées au 2e coup ont clairement montré que ce n'était pas quelque chose qu'il avait prévu lors de son café du matin, et il y avait des points d'interrogation sur la façon dont il a géré l'ouverture, jouant 7.h4 mais ne poursuivant avec h5 que 19 coups plus tard :

Une fois de plus, Kirill a joué avec audace, et lentement, en allant chercher un sacrifice de qualité au 20e coup :


20.De2!? Cxb4 21.axb4 laissant le fou de case blanche des noirs complètement coupé, pour le moment, et plus tard 25...g6?! (il se trouve que 25...g5! était fort) donna des chances à Kirill :


26.Fxg6 ! aurait posé de vraies questions. Nepo a mentionné qu'il aurait pu se contenter de jouer 26...0-0-0 !?, alors que les tentatives de punir la prise du pion. 26...Tg8 ?? se heurte à 27.Dxe6+ !, alors que 26...fxg6 27.Dxe6 De7 28.Dc6+ ! Rf7 est en fait perdant sur 29.h5 !! gxh5 30.Te3 !. D'après les interviews d'après-match, il semble que c'est un piège dans lequel Nepo aurait pu tomber, mais au lieu de cela, Kirill, qui a dit qu'il ne pouvait pas calculer les lignes jusqu'à la fin, a choisi 26.h5 et s'est retrouvé avec 40 minutes de retard à la pendule dans une position à double tranchant. Mais le fait que Kirill ait finalement réussi à forcer la nulle par un échec perpétuel est peut-être un résultat logique.

L'interview d'après-match :

Cela nous laisse donc avec Ian Nepomniachtchi, Wang Hao et Maxime Vachier-Lagrave en tête avant la journée de repos. Alors que Ding Liren recolle en bas de classement avec 1 point.


Voici les appariements de la ronde 4 :


Retrouvez Laurent Fressinet, Jules Moussard et Iossif Dorfman pour commenter les parties en direct et en intégralité à partir de 11h40 samedi.


Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 12619085361
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options