Reportages 27 déc. 2020 | 12:57par Colin McGourty

Airthings Masters jour 1 : 5 leaders, Carlsen sevré de victoires

Wesley So, Hikaru Nakamura, Daniil Dubov, Levon Aronian et Teimour Radjabov mènent la danse au Airthings Masters avec un score de 2.5/4 au terme de la première journée qui a été marquée par l'absence de victoire de Magnus Carlsen. Le Champion du Monde était gagnant contre Aronian avant de manquer l'opportunité d'un gain de tour en un coup. Anish Giri et David Anton ont mal débuté puisqu'ils se sont inclinés à deux reprises.

Levon Aronian et son chien Ponchik font partie des leaders

Vous pouvez retrouver les parties de la première journée en utilisant le sélecteur ci-dessous.

Retrouvez les commentaires des GMI Laurent Fressinet et Yannick Gozzoli.

Vous pouvez bénéficier d'une réduction de 40% sur un abonnement premium avec le code CCT40 - Go Premium here on chess24.


Ronde 1 : une entame pas si calme

Bien qu'il n'y ait eu qu'un seul résultat décisif lors de la première ronde, les parties ont toutes été disputées. Si les duels qui ont opposé Harikrishna-MVL et Dubov-Radjabov se sont vite soldés par le partage de points, dans les autres parties il y aurait pu y avoir un vainqueur. Le "raté" le plus impressionnant est sans aucun doute celui de Magnus contre Aronian. 

Les choses ont très mal tourné pour Aronian, avec un roi totalement coincé au milieu de l'échiquier alors qu'il restait de nombreuses pièces en jeu... 

…le pire semblait derrière lui avant que Levon ne joue le coup 42…Td4?


43.f4+!, offre aux noirs 3 possibilités de prise mais aurait gagné la Th3. Levon a déclaré a posteriori : "j'ai vu f4 dès que j'ai joué mon coup". Magnus a réfléchi 6 secondes avant de jouer  43.Txd4??, une fois l'échange effectué, la nulle allait être signée quelques coups plus tard. Un "exemple d'amour l'un pour l'autre et d'un geste de Noël" a confié Aronian.

David Anton avait pris un gros avantage sur la Berlinoise de Wesley So avant de voir son avantage se dissiper progressivement. Ian Nepomniachtchi a sauvé une position périlleuse contre Anish Giri.


Le n°1 russe a expliqué qu'il devait jouer 11…Ca5 et ensuite 12…Fg4 mais il a malencontreusement interverti les coups 11…Fg4? et après 12.Dxb7 son premier instinct était d'abandonner sur le champ. Il a néanmoins trouvé 12…Fxf3 13.Fxf3 e5!, pour compliquer la position, et grâce à l'aide d'Anish il est parvenu à tirer la nulle. 

Le seul vainqueur était Hikaru Nakamura, qui a certes commencé la journée à 6h du matin mais il a su tirer profit du point faible d'Alexander Grischuk’s : la pendule.


20.e6!? fxe6 21.Ce5 était très intéressant mais cela a coûté à Grischuk plus de 10 minutes à la pendule et après 21…De8 22.g4 Fg6 23.Cxg6!? Cxg6 24.g5 la position était encore compliquée mais ce sont bel et bien les blancs qui doivent se battre pour la nulle. Avec seulement quelques secondes au cadran, Sasha commit une erreur fatale.

Round 2 : Aronian joue pour des friandises

Magnus Carlsen était certainement en quête de revanche de sa finale malheureuse au Skilling Open, puisqu'il opta pour une Est-Indienne contre Wesley So. Wesley voulait une partie calme et a joué une ligne très solide. Il s'agissait de l'une des trois nulles de la ronde, tandis que Teimour Radjabov a surclassé David Anton dans une finale. Alexander Grischuk est revenu à 50% en battant Ian Nepomniachtchi.

“Sasha a juste très bien joué,” a admis Nepo. Le thriller de la ronde était Aronian-Giri, qui a vu Anish jouer une ouverture qu'il a récemment abordé dans une série Chessable de 23h

C'est Levon qui a pourtant surpris son adversaire dans l'ouverture, avant de commenter : 

J'ai joué de nombreuses fois contre Anish. C'est un grand théoricien et lorsque vous jouez contre ce genre de joueur, il vaut mieux les surprendre rapidement. J'ai su le faire en choisissant une ligne secondaire.

Anish était d'accord :

J'ai juste trop douté. La position était très intéressante donc je réfléchissais à toutes les options envisageables sans parvenir à faire un bon choix. Lorsqu'on joue en partie rapide, il faut faire des choix pratiques : j'opte pour tel ou tel coup, prendre des décisions, oui, mais le faire rapidement. J'étais un peu rouillé dans cette partie. 

Levon possédait 10 minutes d'avance à la pendule avant de répondre à 26…Fxe4 avec 27.Cc2!, et les noirs doivent se battre pour éviter que leur position ne s'effondre.

Anish ne sut le faire en crise de temps, et Levon mit à l'honneur son chien Ponchik pour décrire la partie.

La relation homme/chien était encore plus floue lorsque Levon a révélé qu'il s'était préparé pour la journée en allant courir dans des montagnes enneigées où la température était de moins 5 !

Round 3: Wesley marque les esprits

L'objectif des joueurs lors des trois premiers jours du Airthings Masters est de terminer dans le Top 8 afin de se qualifier pour les phases éliminatoires. Le vainqueur du Skilling Open, Wesley So, est sur la bonne voie puisqu'il a battu Anish Giri ronde 3. Pour Anish, la partie a vite rapidement tourné au cauchemar puisque le n°1 néerlandais a abandonné au 25e coup.

Avec le cavalier qui arrive en e2 et la dame en h3, le mat est quasiment imparable. Giri, qui a terminé sa journée par une nulle contre Radjabov, a déclaré qu'il n'était pas préoccupé par la tournure des événements lors de cette première journée. 

Pourtant, il n'était pas vrai que la qualité de l'air qu'il inspirait était si bonne ! Ses niveaux de dioxyde de carbone étaient "rouges" lors de la retransmission effectuée par les sponsors du tournoi, Airthings. Anish était donc confronté à un dilemme :

J'ai trouvé cette chambre- c'est assez simple. Si je n'ouvre pas la fenêtre pendant un certain temps, la qualité de l'air baisse parce qu'il y a trop de CO2, alors il y a deux solutions : la première est que j'arrête de respirer, ce qui n'est pas très bon. L'autre est que j'ouvre à nouveau la fenêtre, mais si je le fais à nouveau, je vais mourir congelé, donc à un moment donné, j'ai juste fait le choix de continuer avec un mauvais air mais au moins ne pas avoir froid et pouvoir continuer à respirer. Ça n'a pas vraiment marché aujourd'hui, alors peut-être que je devrais changer de stratégie !

J'espère que demain, je prouverai qu'il ne s'agit pas seulement de la qualité de l'air mais aussi de la qualité de mes coups.

Si Dubov et MVL ont été à un moment donné gagnant dans leur affrontement la partie s'est terminée sur une nulle. Nepo a admis avoir été en tilt dans sa partie contre Nakamura, qui s'est soldée, elle aussi, par la nulle.

Ronde 4 : Nouveau chef-d'œuvre signé Dubov

La première journée des Airthings Masters était particulièrement serrée. MVL-Nepo semblait voir dessiner une victoire pour le n°1 français, ce qui lui aurait permis de se retrouver co-leader. Cependant, MVL laissa trop avancer le roi noirs et cela se retourna contre lui.


62.Te7 or 62.Tg1 auraient suffi à stopper l'ascension du roi noir, mais après 62.Rb5? Rg3! les blancs ne peuvent plus défendre.

La partie de la journée a été une nouvelle fois celle de Daniil Dubov, qui a récemment signé peut-être la partie de l'année au championnat de Russie

Le vainqueur du Lindores Abbey Challenge a résumé la journée :

Les deux ou trois premières parties, j'ai dû jouer aux échecs, et ensuite j'essayais juste de régler certains problèmes techniques avec mon ordinateur portable pour avoir une meilleure connexion et une meilleure synchronisation de la caméra, etc. J'étais donc en fait content de m'en tirer avec trois nulles (une nulle pas si ennuyeuse, et deux parties sans intérêt). Bon, j'imagine que vous vous attendez probablement à ce que je dise que j'ai finalement réussi à pouvoir jouer normalement, mais j'ai ensuite juste préféré jeter l'éponge ! Je me suis rendu compte que je ne pouvais pas du tout réparer, je le ferai probablement après la fin de la journée et j'ai alors décidé de jouer une autre partie intéressante. Je ne sais pas si j'ai bien joué mais c'était très amusant. Peut-être qu'à un moment j'étais perdant ou peut-être que ce que je faisais était vraiment bien, mais en général, c'était un immense plaisir de jouer une telle partie !

C'était la fameuse approche de Tal “Laisse-le se noyer!”, avec Daniil qui commente :

Boris Gelfand est un très bon  ami... Il aime répéter qu'en gros, plus vous sacrifiez de pièces, moins vous faites d'erreurs ! Généralement, j'essaie juste de jouer une ouverture décente avec les Blancs et ensuite j'essaie de ne pas reculer ! En fait, s'ils attaquent mes pièces, je préfère contre-attaquer plutôt que les bouger. Je fais juste autre chose !  

Même dans cette partie, j'ai aimé ce coup d4-d5 car je pense qu'il est très élégant. C'est probablement juste mauvais, mais avec ce d5, j'ai trois pièces attaquées ou quelque chose comme ça... 

Ses pièces sont aussi en prise, et puis je fais juste d5, comme si de rien n'était. C'était une partie très agréable à faire. En fait, je n'ai pas encore vérifié avec l'ordinateur... Donc si ça se trouve, il donne un avantage de -5 ou quelque chose comme ça.

En fait 18.d5!! est un excellent coup, même si l'ordinateur donne la fameuse évaluation de 0.00.


Dans la partie après 18…fxe4!? 19.dxe6 Ff6? les blancs sont gagnants mais les retournements de situation n'ont pas manqué dans la partie. 29.Ta5? laisse une chance à David Anton de sauver la partie.


29…Cc5! menace l'imparable Ce4 au prochain coup (29.Txa6!, capturant le cavalier, était la suggestion de l'ordinateur), où il aurait contrôlé tout l'échiquier. Anton a essayé de forcer la nulle en sacrifiant :  29…d4? 30.Dxb7 De3+ mais après cette succession de coups, les blancs ont tout sous contrôle, avec un mat en 4 dans la position finale.

Ce succès permet à Dubov de rejoindre les 4 autres co-leaders, alors que MVL et Giri ne sont pas dans les places qualificatives. Magnus Carlsen aurait le dernier ticket qualificatif si le tournoi s'arrêtait là.


Cependant, le tournoi est encore loin d'être terminé, il reste deux journées et 7 parties pour les joueurs. La deuxième journée démarre sur les chapeaux de roue avec deux affiches alléchantes :  Nakamura-So et Carlsen-Dubov. On a demandé à Daniil comment il se sentait avant de jouer Magnus :

C'est l'une des raisons pour lesquelles j'aime ce format du Magnus Tour, parce que cela n'a même pas d'importance - normalement, il faut très bien jouer pour avoir une chance de jouer contre lui. Dans certains tournois, même si on joue bien, parfois cela ne suffit pas à avoir une chance de l'affronter. Ici, c'est exactement le contraire. Vous pouvez jouer de façon stupide, mais vous avez quand même cette chance de jouer Magnus. J'aime beaucoup le jouer. C'est toujours des parties très tendues, j'aime bien ça - c'est toujours excitant de jouer Magnus !


Ne ratez pas le début des hostilités de la ronde 2 à 15h00 sur chess24. 

Voir aussi :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 12645957170
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options