Reportages 26 avr. 2019 | 22:00par Colin McGourty

GRENKE Chess 6: un point d'avance pour Carlsen

Magnus Carlsen a battu Georg Meier lors de la ronde 6, sa troisième victoire avec les noirs dans ce GRENKE Chess Classic 2019. Cela porte l'avance du champion du Monde à un point entier sur une meute de poursuivants très dense. Vishy Anand, co-leader au début de la ronde, a sombré contre Arkadij Naiditsch. Les trois autres parties se sont soldées par la nulle, dont celle du "wonderkid" Vincent Keymer qui a forcé Levon Aronian à bien travailler pour sauver la nulle avec les blancs!

Magnus a désormais un point d'avance sur ses poursuivants | photo: Oliver Koeller

Vous pouvez (re)voir toutes les parties de cette édition 2019 du GRENKE Chess Classic en cliquant ci-dessous :

Vous pouvez aussi revoir les commentaires en direct de Jan Gustafsson et Peter Leko (en anglais):

Pour un bref résumé des évènements du jour, vous pouvez revoir la conversation de Jan avec Eric van Reem (en anglais):

Meier 0-1 Carlsen: “un grand bazar, aujourd'hui!”

Après 3 défaites consécutives, Carlsen n'est pas le genre de joueur que Meier voulait croiser aujourd'hui! | photo: Eric van Reem, GRENKE Chess 

S'il y avait bien quelque chose de sûr lors de cette ronde 6,c'est que ce n'était pas le fait d'avoir les noirs qui allait empêcher Magnus Carlsen de chercher une position sanglante contre Georg Meier, classé 217 points de moins que lui et sortant de trois défaites consécutives. 6 coups auront suffi pour voir une nouveauté théorique!

Peter Leko résuma plus tard:

C'est un coup d'école. Tout ce que les noirs voulaient réaliser avec 6…b5, ils l'ont réalisé!

Les noirs ont pris le contrôle, mais Meier a toujours gardé des chances raisonnables de se sortir des ennuis:


Magnus a souligné que 31.Ce3! auraient offert de bonnes chances de nulle, mais Meier, à court de temps, se décida pour un coup que le champion du Monde désigna comme un suicide: 31.e3? – “e3 ouvre trop les lignes et affaiblit le roi”. Après 31…Ce4! 32.exd4 exd4 33.Cb3 d3! 34.Tc1 Jan souligna que les noirs auraient pu gagner plus rapidement avec 34…Fxb4!. Un Magnus choqué commenta “J'ai considéré Fg7 mais pas Fb4, c'est fou!”


Après 34…Fxb4 les noirs sont capables de forcer la promotion du pion d, ou d'en tirer un gain matériel conséquent, tandis qu'après 34…Txc1+ 35.Dxc1 Dxa4 36.Dc4 joué dans la partie, les blancs ont obtenu une position proche de la forteresse pendant presque deux heures. Comme le dit Magnus, “Cette partie était un gros bazar. Je pense que Meier a fait des erreurs, mais que j'ai aussi eu de la chance”.

Magnus n'a pas vu de gain clair à la possibilité 58.Re3 de Meier, mais à la place, le grand-maître allemand opta pour 58.Rxd2?, autorisant 58…De4!

La position s'effondre soudainement puisque les noirs menacent de gagner la dame par un échec à la découverte et qu'il n'y a rien de sérieux à y opposer. Comme Jan le souligna, un coup comme 59.Da6 pour essayer de sauver la dame et de protéger la case e2 est sanctionné par 59…Cb3 mat.

Cétait une très bonne nouvelle pour Magnus:

J'étais très fatigué et je ne pouvais plus calculer. C'est peut-être nul si on se contente de jouer passivement, mais  c'est assez dur à défendre pendant très longtemps, surtout avec peu de temps. J'étais si heureux de le voir jouer 58.Rxd2 car, comme on dit, la centralisation est la plus efficace des méthodes d'attaque! Même après avoir joué si longtemps, j'ai été capable de faire cela.

Concernant la situation du tournoi, tout était parfait pour Magnus, même s'il avoua que de jouer des parties si longues tous les jours commençait à avoir un impact:

Mon jeu s'est un peu détérioré lors de ces dernières rondes, c'est certain que je suis affecté. C'est comme ça. Aujourd'hui j'ai mis du temps à conclure, c'est frustrant d'avoir été encore contraint de jouer si longtemps. Je suis à +3, je sais que je ne devrais pas me plaindre, mais ce score ne reflète pas vraiment mes difficultés.

Jan trouva le temps de questionner Magnus sur son nouveau look (rasé de près) et sur les critiques d'Anish Giri sur son look "barbu":

Magnus n'avait pas l'air très informé des critiques d'Anish mais commenta son parcours en Chine:

Magnus: J'étais très inquiet hier quand Harikrishna a perdu contre Rapport]. Je me suis dit, ca y est, il tient sa victoire en tournoi!

Jan: Considérez-vous Shenzhen comme un tournoi de premier plan?

Magnus: Oui, tout de même. C'est un tournoi de premier plan "soft", mais c'en est un. Je veux dire, Ding y participe, et il est numéro 3 mondial … Je ne sais pas comment sont faits les départages et je me sens nerveux avant la ronde de demain!

Jan: Demain vous serez un supporter de Jakovenko?

Magnus: Evidemment!

Pourtant rien n'arrêta Giri, qui l'emporta contre Javovenko alors que Harikrishna s'inclina! 

Regardez l'interview en entier (en anglais):

Naiditsch bat Vishy dans la 4 cavaliers!

Le thème de la ronde 6 fut la quatre cavaliers, qui apparut à la fois dans  Vallejo-Caruana et Naiditsch-Anand.

Une bonne nouvelle pour une partie de notre équipe de commentateurs puisque la dernière vidéo série de Jan concernait la variante des quatre cavaliers, et il semble que le secret du succès s'y trouvait! 

Même si Caruana ne connaissait pas la ligne de nulle forcée, il la trouva sur l'échiquier! | photo: Eric van Reem, GRENKE Chess 

Paco Vallejo, avec les blancs, avait bien fait ses devoirs et a forcé le no. 2 mondial Fabiano Caruana à bien réfléchir:

J'ai eu de la chance qu'il ne se rappelle pas de tout, mais en même temps, en bon joueur qu'il est, il est parvenu à tout retrouver.

Ce que Fabi a trouvé, sur l'échiquier ou non, est une ligne de nulle qui n'a pas du tout la faveur des ordinateurs au début de la variante:

Ecoutez Paco parler de la partie (en anglais):

Arkadij Naiditsch a choisi une ligne différente avec 5.Ba4 contre Vishy Anand, et jusqu'à 8.d3 ils ont suivi les recommandations de Jan.


Jan conseille 8…Fh5!?:

Et ici, ce n'est pas une nouveauté, mais mon ordinateur conseille un coup très rare qui a beaucoup de sens, à mon avis, même si ça paraît un peu original.

Vishy préféra la ligne principale 8…d5, mais quelques coups plus tard, il renonça à roquer sur l'aile-roi pour casser la structure blanche et roquer du côté dame. A priori, la décision paraissait raisonnable, mais Naiditsch parvint à consolider sans efforts et pouvait finalement compter sur son pion de plus et des pièces plus actives.

Arkadij Naiditsch semble être facilement venu à bout de Vishy Anand | photo: Oliver Koeller

Les essais de Vishy pour essayer de trouver du contre-jeu a finalement tourné au désastre


Le cavalier se mêle à la danse alors que les noirs sont complètement ligotés: 27.Ce2! c5 28.Cg3 Fh7 29.Ch5 Dd8 30.Cxg7 les noirs abandonnent.

Peter Svidler estima qu'enfant, il aurait été puni pour sa performance à son école d'échecs. | photo: Oliver Koeller

Dans la partie Svidler-MVL une lutte théorique a eu lieu autour d'une position que les deux joueurs avaient déjà joué avec les noirs. Peter Svidler commenta, “enfant, j'aurais été puni pour avoir joué autant de fois les mêmes pièces en aussi peu de coups , mais la partie se retourna un peu après la décision de Maxime au coup 18:


L'ordinateur souligna le brillant 18…f5! 19.exf5 Cd5! avec la menace Cxe3. Si les blancs reprennent avec le pion alors la tour noire prendrait le cavalier en d2, tandis que si les blancs reprennent de la dame il y a Fh6!, qui gagne aussi une pièce. A la place Maxime joua 18…Fh6?! immédiatement et après que Peter a échangé laes fous, la position s'est stabilisée.

La nulle la plus longue fut Aronian-Keymer, qui connut un départ curieux. Vincent Keymer utilisa la même variante 1.e4 c5 2.Nc3 a6!? , déjà utilisée contre Naiditsch lors de la ronde 4, une partie qui avait suscité: “C'est comme ça que les échecs devraient être, lents et beaux!”

Levon Aronian s'est retrouvé à être obligé de se battre pour sa survie contre un adversaire de 14 ans | photo: Oliver Koeller

Pourtant, Levon a pris son temps dans les premiers coups pour finalement ne rien obtenir et suivre le bon vieux principe qu'il faut emmener ses jeunes adversaires vers la finale. Cette technique n'a pas fonctionné contre le jeuneVincent, qui parvint a torturer son glorieux adversaire, même si le pion passé en a7 a suffi pour assurer la nulle:


un fantastique résultat pour le benjamin de l'épreuve, qui quitte la dernière place.

Magnus mène désormais d'un point devant six joueurs, ce qui est remarquable!


Encore trois rondes à jouer à Baden-Baden, où l'atmosphère est bien différente de celle de Karlsruhe:

Samedi nous aurons le classique Carlsen-Aronian et quelques chocs en apparence déséquilibrés: MVL–Vallejo, Keymer-Svidler, Anand-Meier et Caruana-Naiditsch. Le spectacle sera certainement au rendez-vous!

A partir de 15:0, Jan Gustafsson sera accompagné aux commentaires par Peter Leko ici.   

Voir également :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 9306762426
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options