Général 8 août 2019 | 17:57par FM Joachim Iglesias

7ème RIDEF, ronde 5

Regroupement en tête du Championnat de la Francophonie ! Les 4 joueurs à 4/4 ont fait nulle entre eux et ont été rejoints par 4 autres joueurs dont la Luxembourgeoise Elvira Berend qui a gagné toutes ses parties disputées mais pris un bye ronde 4.

Vous pouvez rejouer les parties des 10 premières tables :


Les pions éclaireurs contre la Scandinave

Alexandre Ek a joué 1.e4 contre Eric Prié et devinez quoi : le GM a répondu par une Scandinave ! Son jeune adversaire était bien préparé et les joueurs sont rapidement arrivés à cette tabya après 14.Fd3


Le Champion de France 1995 avait déjà eu cette position, avant son titre, en 1994. Il avait alors joué 14...Fd6. Plus récemment, au top 12 2019, Hera a joué 14...0-0-0 pour faire nulle contre Harikrishna. Prié a joué ici 14...g6 et son adversaire a envoyé un premier pion "en éclaireur" par 15.h6!, une manœuvre qui avait fait la gloire de Magnus Carlsen il y a quelques années, et surtout de AlphaZero dans son match contre Stockfish.
La partie a continué par 15...Fd6 16.a4! joué très rapidement et donc sûrement le fruit de la préparation à la maison. L'idée est d'envoyer un deuxième pion éclaireur ! 16...0-0-0 17.Fd2! Dc7 18.a5! Rb8 19.a6! b6

Les pions éclaireurs font grimacer le Grand-Maître


Le GM Hicham Hamdouchi, Champion de France 2013 et présent à la salle de jeu en tant qu'entraîneur des joueurs du Qatar utilise la terminologie "pion éclaireur". Le GM Axel Delorme parle lui "d'épine", ce qui paraît peut-être plus approprié pour le pion a6. Et le MI Jean-Baptiste Mullon a inventé le terme de "pion passé de réserve", ce qui décrit bien le pion h6. Les blancs vont maintenant ouvrir la colonne c et surtout la diagonale h1-a8 avec un avantage décisif.
20.Tc1! Ff4 21.c4! Fxd2 22.Dxd2 dxc4 23.Txc4 Dd6 24.Tfc1 Tc8 25.De3! f5 26.gxf5! Txc4 27.Txc4 gxf5


La finale survenant après 28.Df3! Dd5 29.Dxd5 exd5 30.Tc6 Tf8 31.Te6 est totalement gagnante, grâce au couple TF vs TC mais surtout grâce aux pions "éclaireurs / épines / passés de réserve" ! Après 21min de réflexion, Alexandre a décidé de jouer le beau jeu par 28.Fxf5! Tg8+ (28...exf5 29.Df3) 29.Rf1 b5 30.Dxe6 Dxe6 31.Fxe6 Tg6 32.Tc6 Cb6 33.d5 Txh6


Ici le plus simple est de jouer 34.f4! et les noirs sont totalement impuissants. Malheureusement, Alexandre qui jusque là avait joué une partie parfaite a vu la combinette 34.d6? Txe6 35.d7 Txc6 36.d8=D+ qui certes promeut le pion, mais donne aux noirs de bonnes chances de forteresse et le Grand-Maître a réussi à tirer sa nulle.

Le pion éclaireur en finale


L’expérimentée GMf Elvira Berend du Luxembourg n'a sûrement pas eu besoin de voir la partie d'Alexandre pour penser à envoyer son pion a en éclaireur par 30.a4! g6 31.a5! Rg7 32.a6! Rg8 33.Tb8+ Tf8 34.Tb7 Tf7 35.Rh2


Au premier abord, il peut sembler que la position noire soit une forteresse, mais les noirs ne peuvent rester passifs ad vitam æternam car s'ils se contentent de jouer par exemple Rg7-g8, les blancs vont emmener leur roi en g4, puis pousser h4-h5 et pourront enfin échanger les tours pour transposer dans une finale de pions gagnante. Il faut donc reconstruire la barrière de pions une rangée plus loin, mais quel pion avancer en premier ? Sous pression le héros de la veille a gaffé par 35...g5?? permettant 36.h4! et les noirs n'ont rien à faire face à la montée du roi. Dans la partie ils ont abandonné le pion a7 par 36...g4 37.h5 Tf2 38.Txa7 +-
Etrangement, il semble que 35...h5 puisse tenir car sur 36.g4 h4! et sur 36.Rg3 g5! 37.h4 g4. Bien sûr les blancs peuvent tourner, mais la forteresse semble solide.

Les noirs ne peuvent plus que contempler les ruines de leur forteresse après h4


Coups de débutant ou de Grand-Maître ?


Opposé au MI suisse Richard Gerber, le GM Andrei Shchekachev vient de jouer 7...a6!? et après 8.d5 a répondu par la nouveauté 8...Ca7!?. Beaucoup d'entraîneurs critiqueraient leurs élèves s'ils les voyaient jouer ce coup, qui aurait donné une syncope à Tarrasch. Mais cette idée a été popularisée par Magnus Carlsen, dans sa partie contre Dragan Solak des Olympiades de 2016, dans une position certes légèrement différente : les blancs avaient joué Te1 au lieu de Fe3. Le spécialiste mondial de la défense moderne Tiger Hillarp Persson recommande lui aussi cette idée...

Quelques coups plus tard, le GM français a opté pour un sacrifice de qualité positionnel


12...Txe3

Quand on voit un GM sacrifier la qualité ainsi, on pense tout de suite aux parties de Petrosian, par exemple ce classique contre Polugaevsky en 1983 :


19...Txe3! 20.fxe3 Cc5 21.Dc2 Te8 22.Tf3 Fh6 23.Dc3 De7 24.Tb6?? Ca4 0-1

Sacrifier la qualité a un défaut : ensuite on a une qualité de moins.

Malheureusement, dans la partie d'Andrei, les noirs n'ont jamais eu de réelles compensations, et le GM a dû batailler pour s'en sortir avec la nulle.

A voir également :


Trier par ordre chronologique inversé ordre chronologique inversé ordre chronologique les plus aimés Recevoir les mises à jour

Commentaires 0

Invité
Guest 7656704158
 
Rejoindre Chess24
  • Gratuit, rapide et facile

  • Soyez le premier à commenter !

S'inscrire
ou

Créez votre compte gratuit maintenant pour commencer !

J'ai 16 ans ou plus.

En cliquant sur 'S'inscrire', vous acceptez nos termes et conditions et confirmez que vous avez lu notre Politique de respect de la vie privée, y compris la section sur l'utilisation de cookies.

Vous avez perdu votre mot de passe ? Nous vous enverrons un lien pour le réinitialiser !

Après avoir soumis ce formulaire, vous recevrez un email avec le lien de réinitialisation du mot de passe. Si vous ne pouvez toujours pas accéder à votre compte, veuillez contacter notre service à la clientèle.

Quelles fonctionnalités souhaitez-vous activer ?

Nous respectons vos directives en matière de protection de la vie privée et des données. Certains éléments de notre site nécessitent des cookies ou un stockage local qui traite les informations personnelles.

Montrer les options

Hide Options